Géraldine Bindi : "Avec Le Cœur des Amazones, je voulais raconter l’histoire de femmes fières et rebelles qui décident d’exclure totalement les hommes"

14 octobre 2018 par sylv
  • "Femmes fières et rebelles qui décident d’exclure totalement les hommes"...ce genre de démagogie extrémiste me laisse peu d’espoir quant au genre humain. C’est un peu comme si je racontais l’histoire d’un homme ayant été torturé par sa mère ou sa belle-mère (les maltraitances d’enfants corrspondent souvent à ce cas de figure) et que j’écrivais "homme fier et rebelle qui décide d’exclure totalement les femmes". Ce ne serait pas plus stupide.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.