"La Complainte des Landes Perdues" : le pouvoir aux Sorcières

17 janvier 2019 par Philippe Wurm
  • Quel travail éblouissant !
    Béatrice apporte une telle personnalité dans ses couleurs quelle nous transporte dans un univers parallèle immédiatement envoûtant. Il y a du Whistler dans ses cases mais comme le montre le très bon petit film fait sur son travail, elle mène une triple composition simultanée ; d’abord celle des cases puis celle de la planche (ou double planche) avec des axes directionnels et finalement à travers la couleur dans une recherche constante de fluidité narrative et d’unité globale.
    Je vois là un travail équivalent à ce qu’avait fait Jacobs dans le Rayon U dont Pierre Sterckx avait (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.