Aurélie William Levaux, du roman graphique... au roman !

24 juin 2019 par Frédéric HOJLO
  • Merci Lise. Si son travail n’a pas l’heur de plaire aux tenants d’une bande dessinée et d’une littérature confinées au classicisme (qui confine parfois à la vieillerie), il est d’une richesse qu’il faut prendre le temps d’appréhender.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.