YVES FRÉMION : Lettre ouverte à Joann Sfar

29 mai 2020 par Jean-Noël Lafargue
  • C’est sûr, la charge était un peu rapide et assimilait assez confusément la SGDL à une société de redistribution de droits genre SACEM. C’est sain de s’interroger sur ses représentants, bien sûr, mais là il me semblait aussi que ça tombait à côté. Et le détail qui m’a choqué c’est la mention infamante des "hôtels particuliers" dont disposent les sociétés d’auteurs... Certes, personne aujourd’hui ne peut s’offrir ça dans Paris, mais justement, c’est le fruit d’une Histoire, et je vois mal ce que ça améliorerait de vendre tel ou tel bâtiment pour acheter un truc moins cher à Aubervilliers ou à Vierzon (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD