Alix Garin et Mathias Vincent : « Au-delà de l’Alzheimer, "Ne m’oublie pas" parle des relations intergénérationnelles. »

5 février 2021 par l’auteur du premier commentaire
  • Désolé, mais je ne crois pas être aussi définitif et catégorique que vous.
    Ce n’est pas une question de goût (j’aime/j’aime pas) mais de langage : un dessin niveau storyboard est-il suffisant pour transmettre des émotions ?
    Pas seulement utiliser le dessin comme véhicule narratif pour transporter des dialogues (communiquer) mais le dessin pour transmettre des sentiments.La couverture de ce roman-graphique est réussie et en phase avec l’actualité. Mais j’ai feuilleté les premières pages et eu du mal à entrer dans le récit. Est-ce parce que l’angle de développement du sujet ne me semble pas crédible ou (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD