Astérix, Obélix, Idéfix et... Netflix !

6 mars 2021 par Pascal Aggabi
  • Ce n’est pas du patriotisme mais une logique économique et d’exposition. Si on veut des lecteurs, ou des spectateurs qui peuvent le devenir, on doit aller les chercher. Ce que font les autres sans trop d’états d’âme.
    Encore une fois, pour persister et rester bien vivant, le franco-belge doit défendre ses couleurs, les deux pieds dans son époque.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD