Grand Prix d’Angoulême : le Collectif Autrices Auteurs en Action vote pour Bruno Racine [PODCAST]

3 juin 2021
  • Je pense également que c’est surtout par la loi que les choses pourraient évoluer. C’est un rapport de force et cette force, j’ai bien peur qu’on ne l’ait collectivement jamais.Quand bien même on aurait raison ( et on a raison ! ). Le problème c’est de les y contraindre parce qu’en demandant poliment, ce sera toujours non. Personne n’est prêt à renoncer à ses avantages, et ils en ont beaucoup. Ils sont bien organisés parce qu’il en ont les moyens et des gens payés pour ça. Il faut donc trouver le moyen que l’état n’ait pas le choix que de légiférer pour rééquilibrer un peu les choses.
    Qu’est-ce que ça (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.