Festival BD Colomiers 2021 : jeunesse et édition indépendante au programme

16 novembre 2021
  • D’accord mot pour mot avec la réponse de M.Hojlo. Pour autant, il est vrai qu’il existe une forme d’embourgeoisement de la BD avec le développement grandissant d’une offre de romans graphiques vendus aux alentours des 25 euros, et donc inaccessibles à une très large majorité de la population. Cette gentrification, si on peut l’appeler ainsi, est principalement le fruit de la politique des grands éditeurs. Les mêmes grands éditeurs qui publient les albums de BD dite "populaire" que certains défendent ici à corps et à cri. De BD véritablement "populaire", je ne vois pas, donc, puisqu’elle est produite par (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD