Milo Manara propose sa version du "Nom de la rose" d’Umberto Eco.

14 janvier 2022 par Ex voto
  • Aucun affaiblissement de son dessin dans ces pages récentes, au contraire, une sacrée énergie et une beauté qui fait sa marque.
    Tardi a beaucoup perdu, son dessin est de plus en plus mou, il perd en substance, mais il n’a jamais été un grand dessinateur, en revanche c’est un auteur puissant.
    Moebius reconnaissait lui-même qu’il avait perdu de son dessin, il racontait même qu’il ne pouvait plus dessiner un visage de face correctement, il devait en décalquer une moitié pour la reporter en (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD