> Dupuis : La parabole de Confucius

29 mars 2006 par Didier Pasamonik
  • J’étais sûr que vous alliez vous jeter sur cette métaphore. Je vous signale seulement (je dis cela sous le contrôle des Amis d’Hergé) que le fils de Monsieur Wang, atteint par le poison Radjaïdjah, a fini par être guéri, grâce aux bons soins du professeur Fan Se-Yeng et n’a coupé la tête de personne. Le moment de folie n’était donc que passager.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.