Comix Club N°6 – Revue critique de bandes dessinées

9 janvier 2008 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • Si ses jugements sont à l’emporte-pièces, c’est que, volontairement, ils ne s’embarrassent pas de recherches, mais témoignent simplement de la confrontation entre le livre et le lecteur (et ses connaissances). On peut tout de même pardonner à un lecteur de ne pas TOUT connaître de Michel Deligne avant d’émettre un jugement sur "Un monde sans parents". J’ajouterai que, au delà des jugements sévères qu’il peut énoncer sur les livres qu’il critique dans cette chronique, de leur auteur et de leur éditeur, on comprend bien que Bsk éprouve à en parler le plaisir qu’il a certainement eu à lire ces livres, un (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.