Nonnonbâ, totalement essentiel.

8 janvier 2008 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • dans la mesure où l’on estime que le Palmarès doit être un reflet de la créativité de la bande dessinée en France.
    Je ne parlais pas de la production purement francophone. La créativité peut aussi se révéler dans le choix des œuvres traduites, là n’est pas la question.
    La question qui est posée porte sur la représentativité, ou plus exactement sur le symbole que porte ce choix qui distingue, je vous le rappelle, un titre comme L’Essentiel de l’année. Or, il s’agit d’une œuvre déjà datée et dont le rayonnement international reste limité.
    Je me contente de poser la question, excusez-moi de vous bousculer dans (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD