Makyo : "Le fantastique semble parfois plus réel que la vraie réalité. "

25 février 2008 par Gill
  • Oups ! Pour être plus précis, ce sont les "parfaits" (autre terme ironique) "cathares", c’est à dire les prêtres/prêtresses qui cheminaient toujours par deux, qu’on appelait les "bons hommes" (et "bonnes dames"), les fidèles, eux, s’appelaient simplement "chrétiens/chrétiennes".

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD