Dupuy & Berberian : dérapage à Angoulême

22 mai 2008 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • Un petit procès d’intention M. Pasamonik : j’ai le sentiment que dès que les auteurs ne se contentent plus de faire leurs livres mais commencent à émettre des critiques vis à vis des éditeurs, du microcosme, des journalistes, etc, ils deviennent vite "navrants".
    Dois-je comprendre, M. Springer, que sur le fond et sur la forme vous êtes d’accord avec ces propos ?
    j’attends que MM. Dupuy et Berberian en confirment la teneur.
    Je vous renvoie, en réponse à votre question, à l’article "Le Combat ordinaire des critiques de bande dessinée" qui vient d’être publié dans mon livre Critique de la bande (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.