Siné est "poussé vers la porte", au minimum...

17 juillet 2008 par Samuel
  • Ce qui est évident surtout, dans cette histoire, c’est que JAMAIS ce genre de choses ne serait arrivé à l’époque du premier "Charlie-Hebdo" : un directeur de publication demandant à un dessinateur de s’excuser (préventivement !!), pour éviter un procès (tout à fait virtuel, d’ailleurs, là : Jean Sarkozy a-t-il réagi d’une quelconque façon ?). Un hebdomadaire satirique prenant des gants, où est la logique ? Il est évident que Val trouve un prétexte pour virer Siné, en patron de presse vendu qu’il est devenu. Il touche le fond. Depuis la mort de Gébé, je n’achetais guère "Charlie" que pour Siné et (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.