« Le Petit Prince » de Joann Sfar : La nécessaire réappropriation des classiques

10 octobre 2008
  • Didier Pasamonik est un inconditionnel de Sfar, ce qui est son droit.
    Pour ma part, il y a des choses que j’aime chez Sfar, d’autres que je déteste.
    Son "Petit Prince" est d’une laideur insigne et ne présente pas le moindre intérêt littéraire (car n’apportant rien à l’oeuvre de Saint-Ex). Malgré la promo éhontée des canaux bobo habituels de Sfar (France Inter, Télérama...), le bide est évident.
    Gallimard va être très déçu.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.