Bastien Vivès : "Grâce à la caméra subjective, j’ai pu me concentrer exclusivement sur la fille que je voulais dessiner"

25 mars 2009
  • Cette manière de mettre en scène renvoi à "la femme défendue" de Philippe Harel sorti au cinéma en 1997. On y parlait aussi d’une jeune femme amoureuse (Isabelle Carré) parfaitement mise en valeur dans cet exercice difficile.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.