Devant les caméras, un étudiant dénonce auprès de la ministre Valérie Pécresse un « abus de stage » de la part du Festival d’Angoulême

28 mars 2011
  • Partout pareil... les stages en maison d’édition ne sont pas plus rémunérés (et pourtant quelle quantité de travail demandée !), sans parler de la quasi impossibilité de décrocher un vrai job au final. C’est de l’exploitation.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD