L’Ours Barnabé : sans paroles - Par Philippe Coudray - la Malle aux images

8 février 2012 par f*Parme
  • Dessinateur génial, ça veut dire quoi ?
    La simplicité du dessin de Philippe Coudray amplifie son propos poétique et crée le juste équilibre. Cette poésie est devenue rare dans le petit monde des bandes dessinées. Elle était beaucoup plus présente à l’origine, je pense à l’incontournable Winsor Mc Cay et son Nemo, au Petit Roi d’Otto Soglow, à Vater und Sohn de E.O. Plauen... C’est un peu comme le cinéma muet de Chaplin ou les films de Tati. C’est à part et bien trop disparu. Ce qui explique sûrement le succès de The Artist. On avait oublié quelque chose de fondamental : la poésie. À une époque où tout le (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.