Comics

Bowery Boys - Par Cory Levine, Ian Bertram et Brent McKee - Glénat

Par Aurélien Pigeat le 2 juillet 2017                      Lien  
One-shot historique évoquant les gangs sévissant à New York au milieu du XIXe siècle, "Bowery Boys" nous entraine dans les luttes d'influence que se livrent les différentes communautés de Manhattan. Vengeance, violence et trahison au programme.
Bowery Boys - Par Cory Levine, Ian Bertram et Brent McKee - Glénat
À la veille d’une lutte sociale cruciale
Bowery Boys © Cory Levine, Ian Bertram

Five Points, Manhattan. Alors qu’une grève s’annonce sur le chantier de Mulbury, le patron dépêche une bande de voyous pour dissuader les ouvriers de suivre leur leader syndical. L’affrontement est immédiat, violent, sans retenu, et entraine avec lui tout le quartier et les différentes communautés qui le composent. Dans un tourbillon de coups, qu’ils soient de poing, de pieds, de force ou même en douce...

On retrouve dans ce Bowery Boys une sorte de version comics du célèbre film de Martin Scorsese Gangs of New York. Si l’histoire n’est évidemment pas la même, le cadre dépeint est similaire, et l’attrait pour cette face sombre de l’histoire de New York ,et la violence terrible qui la caractérise, semble partagé. De ce point de vue, le one shot de Cory Levine, Ian Bertram et Brent McKee présente un intérêt indéniable, d’autant que l’intrigue accorde une dimension politique forte à l’action.

Reste que l’ensemble demeure très caricatural dans la caractérisation des personnages et dans la peinture des actions. Ainsi, le patron corrompu apparaît nécessairement obèse, se gavant sur le dos d’un petit peuple qui crève de faim, et prêt à sacrifier sa famille, au sens propre, sur l’autel des bénéfices financiers à réaliser. Cela manque de nuance, de profondeur et même d’ampleur du fait d’un caractère en fin de compte très précipité du récit. Restent des scènes d’action qui offrent de véritables déferlements de violence et remplissent de fait leur fonction. Mais quant à ce qui a motivé ces scènes et quant à l’horizon qu’elles ouvrent, on reste sur notre faim.

Haranguer la foule pour défendre les droits des ouvriers
Bowery Boys © Cory Levine, Ian Bertram

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782344012758

Bowery Boys : Nos Pères. Par Cory Levine, Ian Bertram et Brent McKee. Traduction Isabelle Bauthian. Glénat. Sortie le 8 février 2017. 208 pages. 16,95 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

Glénat 🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
PAR Aurélien Pigeat  
A LIRE AUSSI  
Comics  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD