Albums

Comment maigrir – Par Joann Sfar – Gallimard BD

Le titre pourrait le laisser croire : nous ne sommes pas ici dans un manuel pour contrôler son embonpoint. Il s’agit du dernier paru des « carnets », le 14e que Joann Sfar publie depuis le début des années 2000, une espèce de journal graphique. Si vous aimez les numéros d’égotisme, c’est un livre pour vous. Si vous n’aimez pas les diaristes, passez votre chemin. Les fans de Sfar y trouveront leur compte : ce type d’ouvrage relie toute l’activité du Niçois : ses BD, ses romans, ses films, ses prestations diverses dans les festivals, son boulot de prof, mais aussi sa vie de famille, une famille recomposée avec de grands et de petits enfants.

Tout cela est raconté au fil de l’eau, ponctué quelquefois de croquis sans texte, moments de curiosité ou de sidération. Personnellement, j’adore les diaristes, de Victor Hugo à Paul Léautaud. Ces notes au fil des jours permettent des fulgurances, des observations, des réflexions qu’un roman ne peut pas rendre. On peut s’autoriser des gros mots (Joann Sfar n’y résiste pas), des réflexions contradictoires, des petits morceaux de philosophie sans conséquence…

On y apprend rapidement que l’auteur va avoir cinquante ans, qu’il est désormais contraint de porter des lunettes, qu’il n’a plus le physique svelte d’un jeune premier et… qu’il a des hémorroïdes ! Mais on découvre aussi son quotidien : sa dispute avec les restaurateurs syriens du voisinage en lutte contre les déjections canines, la pandémie du Covid et le port du masque, son engagement pour la réouverture des librairies, etc.

« Je n’écris pas pour dire mes secrets, explique-t-il, mais pour rendre compte d’une expérience universelle. Tout mon travail consiste à penser qu’il y a un endroit où nous sommes semblables. Parfois, c’est la vie, souvent c’est le livre… »

Comment maigrir – Par Joann Sfar – Gallimard BD

Sfar déverse ses souvenirs dans ce qui apparaît pour sa propre progéniture comme un « roman familial », de ses premiers flirts dans sa chambre en cachette de son père, ou de secrets parfois lourds à porter, pas forcément les siens.

Il y a quelque chose de très moderne dans cette approche : une réflexion sur la vérité du discours dans un processus qui relève toujours de la fabrication, compliquée par la responsabilité de ce que l’on raconte quand cela implique des proches qui ne vous ont pas demandé de subir cette exhibition. Mais il y a des moments très sincères, « sans filtre » comme on dit aujourd’hui, quelquefois débraillés dans l’expression mais souvent très justes, notamment dans les moments de tension.

Et puis il y a le judaïsme qui prend une place importante dans la vie, et surtout l’œuvre de l’auteur. Une identité plus qu’une religion, un viatique existentiel qui lui vaut des agressions antisémites sur les réseaux sociaux : « Un sacré comité d’accueil t’attend si tu refous les pieds à Nice, connard. » Des insultes plurimillénaires qui permettent à Sfar de constater qu’« il existe une rage que nos contemporains arrivent de moins en moins à traduire en langage. »

À la fin de l’ouvrage, quelques kilos perdus : au fur et à mesure que l’auteur maigrit, son carnet grossit. La cure ne touche pas le lecteur : le livre, tous les amateurs de BD le savent bien, cela a un certain poids… Pas seulement en termes physiques : certains restent gravés à jamais dans nos mémoires et dans nos consciences. Peut-être des morceaux de celui-ci, qui sait ?

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782075169165


Comment maigrir – Par Joann Sfar – Gallimard BD

Gallimard BD ✏️ Joann Sfar Autobiographie France 🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
Participez à la discussion
9 Messages :
  • Comment maigrir – Par Joann Sfar – Gallimard BD
    2 juin 09:14, par Laurent Colonnier

    Y’a un truc bien avec Joann Sfar, c’est que c’est toujours intelligent, même quand il est très con, et que c’est intéressant même quand c’est éhontément bâclé. La marque des grands quoi.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 2 juin à  15:17 :

      Il bâcle tellement que son lettrage est quasi illisible. Pour ce qui est du dessin, il a raison de bâcler, car on ne voit pas la différence quand il s’applique. Il a un énorme talent, ça ne fait aucun doute mais sa graphomanie autocentrée n’est pas ce qu’il fait de mieux.

      Répondre à ce message

  • comme disait Jean-Pierre COFFE : c’est de...

    Répondre à ce message

  • Comment Maigrir ?
    En publiant moins.

    Répondre à ce message

    • Répondu par alison le 3 juin à  12:44 :

      Ne vous en faites pas ! avec la crise du coup du papier, ça devrait épurer les étales des librairies...

      Répondre à ce message

      • Répondu le 3 juin à  13:44 :

        Rassurez-vous, je ne m’en fais pas :)
        La pénurie du papier est une bonne chose : publier moins mais mieux. Faire le tri. Comme pour les déchets. Imprimer ce qui est durable et éviter le reste.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 3 juin à  22:20 :

          Et qui va définir ce qui est « durable » et ce qui ne mérite pas d’être imprimé ? Ne vous faites pas d’illusions, la pénurie de papier n’aura aucun effet sur la surproduction. Les livres seront seulement vendus plus cher (ça a déjà commencé) et les auteurs seront moins payés.

          Répondre à ce message

          • Répondu le 6 juin à  19:59 :

            La pénurie de papier aura forcément un effet sur la surproduction.

            Répondre à ce message

            • Répondu le 7 juin à  08:33 :

              La pénurie de papier ne fera qu’accentuer ce qui existait déjà : la sélection suivant le chiffre de vente et la peur d’investir dans de nouveaux talents.

              Répondre à ce message

Dans la rubrique Albums
Derniers commentaires
Agenda BD août 2022
Du 25 août au 23 septembre (...)
du 25/08/2022 au 23/09/2022
Exposition-vente virtuelle - Romain Baudy - à la galerie Comic Art Factory (Bruxelles)
Festival
du 27/08/2022 au 28/08/2022
11e Festival BD "De Bulles en Bulles" (Hotton, Belgique)
Salon
du 27/08/2022 au 28/08/2022
BD Plage à Sète (Hérault)
Agenda BD septembre 2022
Du 8 au 24 septembre 2022,
du 8/09/2022 au 24/09/2022
Exposition-vente - Antonio Cossu - à la galerie Comic Art Factory (Bruxelles)
Exposition
du 10/09/2022 au 17/09/2022
Exposition Pascal Graffica à Strasbourg
Exposition
du 15/09/2022 au 1er/10/2022
Expo - Coco : dessins félins et autres bestioles (Paris)
Dedicace
du 21/09/2022 au 21/09/2022
Séance de dédicace avec Libon et Julien Solé
Exposition
du 22/09/2022 au 8/10/2022
Exposition "Ana & l’Entremonde" de Cy.
Salon
du 24/09/2022 au 25/09/2022
Salon "La BD prend l’air", 23e édition
Festival
du 24/09/2022 au 25/09/2022
8e Festival BD de Sainte-Livrade-sur-Lot
Festival
du 24/09/2022 au 25/09/2022
1er Salon de la BD Jeunesse à Paris 15
Agenda BD octobre 2022
Exposition
du 5/10/2022 au 5/10/2022
GIBERT dédicace : Ruben del Rincon
Festival
du 5/10/2022 au 16/10/2022
Festival Caribulles à Baie Mahault (Guadeloupe)
Du 6 au 22 octobre 2022, (...)
du 6/10/2022 au 22/10/2022
Exposition-vente - Laurent Bidot - à la Galerie de la Bande Dessinée (Bruxelles)
Festival
du 8/10/2022 au 9/10/2022
La Foire aux Images - Festival BD Lagrasse (Aude)
Exposition
du 14/10/2022 au 16/11/2022
Rencontre avec Elene Usdin à Villemonble (93)
Salon
du 15/10/2022 au 16/10/2022
Fête de la BD de Jeumont
Du 27 octobre au 12 novembre
du 27/10/2022 au 12/11/2022
Exposition-vente - Benjamin Benéteau - à la galerie de la Bande Dessinée (Bruxelles)
Agenda BD novembre 2022
Du 17 novembre au 3 décembre
du 17/11/2022 au 3/12/2022
Exposition-vente - Hugues Labiano - à la Galerie de La Bande Dessinée (Bruxelles)
Newsletter ActuaBD