Newsletter ActuaBD

Coup de cœur : "Les Grands Cerfs" de Gaétan Nocq aux éditions Maghen

  • Œuvre magnifique, « Les Grands Cerfs » est au cœur d'une question devenue planétaire : notre relation problématique avec l’environnement, et en particulier avec le monde animal. Certaines régions sont certes encore préservées, mais ces havres de paix sont précaires, partagés entre les intérêts contradictoires : conservation des eaux et forêts, droit de chasse et autres préoccupations d’une bureaucratie qui ne veut pas voir plus loin que son arrêté préfectoral. Tout cela est évoqué avec poésie et beauté par l’album de Gaétan Nocq, sans aucun doute l'un de nos coups de cœur de l’année.

Il faudra un jour que l’on se penche sur l’impact d’un nouveau modèle économique éditorial pour les auteurs. Cet album émane de la Galerie Maghen à Paris dont le premier métier est de vendre des originaux de bande dessinée. En quelques années, il se constitue un catalogue éditorial enviable en finançant des œuvres en amont avec pour l’auteur une double source de revenus : ses droits d’auteur, d’une part, et la vente d’une partie des originaux de l’album d’autre part. Et cela a un impact sur la création : non seulement l’histoire nous raconte quelque chose mais les planches -pour qu’elles puissent se vendre- détiennent une très haute qualité artistique. Et là, franchement, avec cet album, on atteint des sommets.

Le dessinateur est Gaétan Nocq que l’on connaît parce qu’il a publié chez le même éditeur Le Rapport W (déjà chez Maghen), ce récit de l’histoire incroyable et méconnue du soldat Witold Pilecki, militaire polonais qui s’était porté volontaire en 1940 pour être emprisonné à Auschwitz et qui s’en évada pour rapporter au monde la réalité de ce camp d’extermination.

Dans cet album, il s’agit d’une adaptation très libre d’un roman de Claudie Hunzinger paru chez Grasset et qui nous raconte le parcours d’une jeune femme qui intègre une maison au cœur de la forêt des Vosges où vivent des cerfs, des grands cerfs aux bois au port majestueux. Notre héroïne ne les voit pas, car les cerfs sont craintifs, mais elle entend leurs brames retentissants, puisque c’est la saison des amours. Elle va donc les observer à l’aide de Léo, un photographe qui sait comment les trouver et comment se dissimuler pour les voir.

Coup de cœur : "Les Grands Cerfs" de Gaétan Nocq aux éditions Maghen

C’est un récit d’initiation de toute beauté -on apprend plein de choses sur ces beaux cervidés- où l’on découvre un aspect méconnu de la nature mais aussi le rapport ambigu entre les chasseurs, le Service des Eaux et Forêts et les écologistes défenseurs de la nature. On parcourt des paysages magnifiques, aux pénombres tamisées en été, aux neiges fantomatiques en hiver, c’est touchant, instructif et sublime. Une grande réussite ! C’est un vrai coup de cœur en ce qui nous concerne.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Les Grands Cerfs. Par Gaétan Nocq (scénario et dessin). Editions Daniel Maghen. Sortie le 23/09/2021. 23 x 30 cm. 223 pages couleur. 29 €.

 
Newsletter ActuaBD