Fourmies la rouge – Par Alex W . Inker – Sarbacane

27 mai 2021 0
  • Maria mène une vie rude à Fourmies dans le Nord. Entre l’église et l’usine, agenouillée face au crucifix. La journée commence. Elle part non pas au turbin : c’est jour de fête, mais pour distribuer des tracts. On est le 1er mai 1881, il faut revendiquer les « huit heures » dans ce Nord de la Révolution industrielle qui inspira Zola pour Germinal et qui assure sa prospérité des mines à charbon, des forges, des filatures. Pour les ouvriers, c’est en effet moins idyllique et la grève est réprimée de façon sanglante. Un épisode de l’histoire sociale qui a des échos jusqu’à aujourd’hui.

Maria travaille à la filature La Sans-Pareille, ses camarades sont sa famille. Ce jour-là, alors qu’ils venaient manifester pacifiquement, le 1er mai 1881, l’armée tira sur des ouvriers en grève laissant neuf morts à terre. L’armée !? Ces frères d’arme dont quelques-uns étaient fourmisois, venant assassiner des gens, dans la République qui avait mis à bas l’ancien régime ! C’est d’abord une surprise, ensuite un traumatisme dont la ville ne s’est pas remise depuis 140 ans. La preuve, Fourmies, depuis, s’appelle « Fourmies la rouge. »

Fourmies la rouge – Par Alex W . Inker – Sarbacane

Alex W. Inker vient de cette bourgade de 12 000 habitants, ces habitants qui, cent ans plus tard, ont à nouveau été abandonnés à la suite de la fermeture des charbonnages et des forges, de la délocalisation des filatures à l’autre bout du monde. Le capitalisme est sans pitié. Dans son enfance et une partie de sa jeunesse, Inker est passé quasi quotidiennement sur la place où ces neuf personnes sont tombées sous les balles pour obtenir un peu de justice.

Avec son trait de plume rugueux, terrien comme une gravure de Frans Masereel, souligné en appoint par une bichro couleur rouille et ses dialogues où pointe l’accent du Nord, Alex W. Inker restitue parfaitement l’ambiance de ces moments sanglants qui font partie de l’histoire intime de sa ville et de sa famille. Un émouvant moment.

Voir en ligne : L’album fait l’objet en ce moment d’une exposition-vente à Comic Art Factory à Bruxelles.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

L’album fait l’objet en ce moment d’une exposition-vente à Comic Art Factory à Bruxelles.

  Un commentaire ?