Freak’s squeele T6 - Clémentine - Par Florent Maudoux - Ankama Editions

31 décembre 2013 0 commentaire
  • Avant-dernière occasion de replonger dans l'humour, la fantaisie et le superbe graphisme d'une série hors-normes, car elle les rassemble toutes, pour mieux les détourner !

Pour ceux qui auraient loupé les épisodes précédents, nos trois apprentis héros tentent toujours de sauver leur université de la déroute. En effet, des armées de morts-vivants remontent des enfers et sèment la terreur dans la ville. Accompagnés du diable, le vrai père de Chance, une partie de nos héros doivent affronter les sept niveaux des enfers, en traversant les peurs de leurs amis proches.

Dans le même temps, Xiong Mao et Ombre sont toujours amnésiques et sont poursuivis par les Lycantes qui tentent d’asservir le peuple de la forêt. Sans oublier la jalouse demi-sœur de Xiong Mao qui profite de la faiblesse de ses souvenirs pour se rapprocher dangereusement d’elle. Le danger rôde autour de nos amis !

Freak's squeele T6 - Clémentine - Par Florent Maudoux - Ankama Editions
Extrait de "Freaks’ Squeele T6"
©Maudoux/Ankama Editions

Nous vous avons déjà régulièrement parlé de Freak’s Squeele, fer-de-lance des éditions Ankama : une série-mère qui défraye la chronique (en un épais volume de 140 pages ou en version full colors de 48pp), des jeux vidéo, deux spin-off, un épisode dans DoggyBags, etc. Après le coup de maître de l’amnésie forcée des personnages principaux dans le tome 5, ce sixième et avant-dernier volume ne déroge pas aux qualités de la série. Il regorge d’inventivité, d’humour, de bastons, de références et de parodies, toujours en cultivant un savoureux mélange entre le comics, le manga et le style européen.

Si la construction de la traversée des sept enfers de Dante caricature certains procédés scénaristiques, elle permet aussi de prolonger la découverte de la psychologie des personnages secondaires. L’aspect sombre de l’auteur se confirme, nous notions justement que c’était sans doute son penchant actuel. Mais que les passionnés se rassurent : Florent Maudoux fait toujours preuve d’autant d’humour et de dérision.

Freak’s Squeele est donc en phase de devenir une des séries de référence de la nouvelle génération française. À découvrir d’urgence avant le dernier tome, sous peine d’être définitivement catalogué comme un collectionneur de vieilles reliques.

Une couverture qui mérite une nouvelle fois le coup d’oeil
©Maudoux/Ankama Editions

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?