BD d’Asie

Hitman T. 13 - Par Kouji Seo - Éd. Pika

Par Guillaume Boutet le 21 septembre 2022                      Lien  
Clap de fin pour cette sympathique série sur les dessous de l'édition du manga au Japon. Un final à l'image du titre, qui aura été intéressant et amusant jusqu'au bout, montrant l'étendue des tâches d'un "tantô", mais sans forcément nous apprendre beaucoup de choses inédites sur le milieu.

La guerre est déclarée entre Masato Katsuragi, le mangaka légendaire du Shônen Magazine, et les deux petites jeunes qui veulent prendre sa place : Marie Jeanne, l’auteure de La Pucelle d’Orléans, et sa fille, Takanashi, dont la petite comédie romantique, Love Letter, connaît un succès de plus en plus important.

Ce dernier tome s’articule entièrement autour de cet affrontement qui sacrera le nouveau numéro un du magazine. Toute la passion, voire l’obsession, de ces auteurs pour faire une bonne histoire, ou plutôt un bon chapitre, habite cette dernière ligne droite. Leur sens de la compétition exacerbé les pousse à donner le meilleur d’eux-mêmes et même à faire des choix drastiques concernant leur série.

Et une fois le vainqueur déclaré, en passant par la résolution du conflit entre Takanashi et son père, le manga se termine doucement, sous forme de fin ouverte. Mais pouvait-il en être autrement ? Kenzaki vole ainsi vers de nouveaux projets en tant qu’éditeur tandis que ses auteurs poursuivent leur carrière, faite de haut et de bas.

Hitman T. 13 - Par Kouji Seo - Éd. Pika
HITMAN © Kouji Seo / Kodansha Ltd.

Ainsi s’achève Hitman qui nous aura proposé de suivre la vie des magazines de prépublication et de leurs fameux éditeurs, les "tantôs", dont nous avons pu découvrir l’étendue des tâches : du lancement des séries aux épreuves à surpasser pour rester dans le top du classement du magazine, en passant par les différents types de buzz, les sollicitations de partenariat, mais aussi l’annulation d’un titre.

Il s’agissait d’une série finalement assez gentille et positive, sans réel élément de mélodrame excessif : chaque obstacle et chaque problème furent généralement résolus de façon simple et rapide. Même bilan concernant la partie romance, assez légère et périphérique. Autant de choix narratif qui ont surpris les lecteurs habituels de Kouji Seo, plus coutumier aux rebondissements et aux développements de type soap opera.

Au fond il s’agit d’une bonne petite série, qui a débuté par de grandes prétentions, celle de son héros qui voulait faire du Shônen Magazine le numéro un du Japon, pour glisser progressivement vers la compétition au sein du dit magazine. Avec son ouverture sur l’étranger en épilogue, ce sont finalement les auteurs, en les découvrant et en les accompagnant, qui constitue la vocation de son héros, et non au bout du compte le destin du magazine lui-même.

HITMAN © Kouji Seo / Kodansha Ltd.

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782811670771

PAR Guillaume Boutet  
A LIRE AUSSI  
BD d’Asie  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD