James Healer - T3 : « La Montagne Sacrée » - Par Swolfs et De Vita - Lombard.

12 juillet 2004 0 commentaire
  • Les deux premiers albums de {James Healer} avaient été remarqués lors de leurs sorties. Inventés par {{Yves Swolfs}} ({Durango, le Prince de la Nuit} et plus récemment {Légendes}) et dessiné par {{Guilio De Vita}}, cette série atypique met en scène un médium fréquemment sollicité par la police.

La Montagne Sacrée relate la déperdition d’un couple de jeunes adultes. Mary a été élevée par son père, un acteur d’origine amérindienne. Elle décide d’abandonner sa famille pour se ressourcer dans la vallée qui fut le berceau de sa tribu... Après avoir volé différents biens appartenant à son père et sa belle-mère, la voilà partie sur les routes en compagnie de son petit ami. Le jeune garçon carbure aux tranquillisants, drogues et alcools. Leur périple se transforme rapidement en tragédie. A Las Végas, les deux tourtereaux blessent très grièvement un couple... Mary et son boy-friend prennent la tangente, de peur de se faire arrêter...

James Healer a été recueilli par une tribu indienne lors de son enfance. Il est donc imprégné par leur culture et leurs coutumes. Le père de Mary décide tout naturellement de lui demander de l’aide, et de retrouver sa fille...

Le style graphique de Guilio De Vita semble de plus en plus nerveux et fouillé. Son cadrage et son sens du mouvement servent l’histoire de manière fort efficace. Yves Swolfs, quant à lui, se sert de ses connaissances de la culture amérindienne pour dresser un portrait émouvant d’une jeune adulte bouleversée, en quête de ses origines...

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?