Jean-Pierre Gibrat, Grand Boum à Blois 2010

21 novembre 2010 1 commentaire
  • C’est dans l’ambiance toujours festive de Blois que Jean-Pierre Gibrat a été consacré « Grand Boum » entre discours grandiloquents et chansons.

C’est sûr que Blois à mi-novembre sous les premières rigueurs de l’hiver n’a pas le charme des belles journées où l’on aime longer la Loire et visiter les châteaux. Mais cette impression est vite effacée par une ambiance chaleureuse et bon enfant dans des stands qui mélangent bandes dessinées d’occasion et de collection et éditeurs bardés d’auteurs en dédicace. Avec au menu quelques surprises comme celle de découvrir la figure historique de la bande dessinée belge Gérald Forton venu signer son dernier Kim Devil : Le peuple en dehors du temps (Sangam) à propos duquel Gilles Ratier, mon confrère de BDZoom.com, auteur de la préface, me promet des révélations fracassantes sur Risque-Tout (un éphémère petit frère de Spirou paru en 1955).

Jean-Pierre Gibrat, Grand Boum à Blois 2010
Sous les chapiteaux, ça signe à tour de bras
Un moment charmant comme on n’en voit qu’à Blois : Une mamy chuchottant les Sardines de l’Espace de Guibert, Sfar et Sapin (Ed. Dargaud) à l’oreille d’un enfant.

Blois, nous en avons parlé, c’est une multitude d’expos et d’évènements le temps d’un week-end, devenu un rendez-vous incontournable pour les spécialistes de la BD depuis que l’Association des Journalistes et des Critiques de BD (ACBD) y proclame chaque année ses derniers nominés. La première exposition (encore en place jusqu’au 8 décembre est évidemment celle consacrée au « Boum 2010 », Emmanuel Guibert éblouissant de maîtrise dans ses techniques comme dans ses choix thématiques. C’est l’occasion de découvrir que les planches originales des Olives noires (avec Joann Sfar, Dupuis) sont au format quasi A4 tandis que celles du Photographe (avec Frédéric Lemercier & Didier Lefèvre, Dupuis) sont dessinées en demi-planches. Jean-Claude Denis se dit qu’une édition à ce format à l’italienne ferait vraiment un joli livre.



La magnifique exposition Emmanuel Guibert à Blois

Mais le clou du festival est sans conteste la remise des prix qui a eu lieu hier soir et qui est désormais si populaire que la salle est devenue trop petite. Il faut dire que, côté spectacle, les auteurs assurent. Depuis l’année dernière où Emmanuel Guibert, recevant son prix, nous a poussé un joyeuse chansonnette, presque tous les lauréats ont cette année remercié le jury en chanson, sauf Hervé Bourhis, prix Jacques Lob 2010, qui s’est refusé avec détermination de bousiller les Kinks a cappella

Le Grand Boum a été remis cette année à Jean-Pierre Gibrat dont l’œuvre (Le Sursis, Le Vol du Corbeau, Les Gens honnêtes, Mattéo…) est désormais immense. Il l’a reçu des mains du maire de Blois, Marc Gricourt en présence des anciens « Grand Boum » : Emmanuel Guibert, Jean-Claude Denis et Baru, actuel Grand Prix de la Ville d’Angoulême qui fait dire qu’un prix sur les bords de la Loire annonce toujours une consécration sur les bords de la Charente, au point que les observateurs n’oublient jamais « la piste blésoise » dans les hypothèses pour le prochain Grand Prix.

À la grande surprise du public présent, ce n’est pas une chansonnette dont nous a gratifié le nouveau lauréat tout guilleret, mais une imitation de De Gaulle aussi emphatique que comique, dans laquelle il a rendu en retour hommage à ses prédécesseurs. Parlant de Guibert dont nous avions souligné combien il avait illuminé le festival cette année, il nous dit, avec l’accent gaullien : « Peut-on reprocher à une étoile de briller ? ».

Bref, une fois de plus, Blois a été un rendez-vous réussi.

LE PALMARES DE BLOIS 2010

Le Grand Boum est remis à

-  Jean-Pierre Gibrat

Jean-Pierre Gibrat succède à Emmanuel Guibert sous les compliments du maire de Blois, Marc Gricourt

Prix citoyen Région Centre consacré une bande dessinée, parue dans l’année, pour sa portée citoyenne.

-  Le bleu est une couleur chaude par Julie Maroh Ed. Glénat

Julie Maroh, Prix de la BD citoyenne

Prix Nouvelle République, consacré un auteur de la région de la zone de diffusion du quotidien régional :

-  La Parenthèse par Élodie Durand (Ed. Delcourt)

Prix Spécial Nouvelle République :

-  Mes années bêtes et méchantes par Daniel Fuchs, Joub & Micoby (Ed. Drugstore)

Elodie Durand (à g. ) et Daniel Fuchs (à dr.), lauréats du Prix Nouvelle République

Prix de la Ligue de l’enseignement pour une bande dessinée de qualité destinée aux 6-9 ans

-  Souvenirs de Mamette de Nob Ed. Glénat

Prix Jacques Lob

-  Hervé Bourhis

Hervé Bourhis, lauréat du Prix Jacques Lob

Prix du Conseil Général du Loir et Cher pour une bande dessinée destinée aux 10-14 ans

-  Petits bonheurs par H. Tonton, Ed. Vents d’Ouest

H Tonton, lauréat du Prix de l’enseignement

Des médailles en chocolat ont été remises à la journaliste Laure Garcia du Nouvel Observateur, André Lepers, l’EMPS d’Herbault et Nicolas Otero pour leur soutien au festival.

Laure Garcia, médaillée en chocolat

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Photos (C) D. Pasamonik (L’Agence BD)

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Jean-Pierre Gibrat, Grand Boum à Blois 2010
    23 novembre 2010 06:35, par Serge BUCH

    Jean-Pierre Gibrat a dédidément le vent en poupe et c’est tant mieux, il le mérite le bougre ! En deux semaines consécutives le voilà consacré deux fois Président du prochain festival 2011. En effet,il a obtenu le Grand Prix au festival Bédéciné à Illzach le week-end du 13/14 novembre. Que de belles affiches à attendre l’an prochain !!!

    Répondre à ce message