Newsletter ActuaBD

Les Contraceptés. Enquête sur le dernier tabou – Par Daudin, Jourdain et Lee - Steinkis

  • En 2021, au sein des couples hétérosexuels, ce sont très majoritairement les femmes qui endossent la contraception, ainsi que la charge mentale et physique de ses effets. Cette répartition des rôles a une telle force d'évidence qu'elle est très peu questionnée. Cet ouvrage part à la rencontre d'hommes qui ont décidé de se « contracepter ». Cette plongée vers des méthodes méconnues et artisanales illustre très concrètement une des dimensions du patriarcat.

Si on parlait de contraception masculine ? Poser la question, c’est déjà mettre le doigt sur un impensé : il est possible que la contraception ne soit pas qu’une affaire de femmes. Au détour d’une conversation, c’est ce que les deux principaux protagonistes de ce récit pointent : ils ne se sont jamais souciés de la méthode contraceptive utilisée par leurs compagnes. Et pourtant, il y en avait forcément une, avec toutes les contraintes que cela suppose : ne pas oublier de la prendre, bien sûr et, selon les cas, être confrontée à la prise de poids, aux poussées d’acné, ou encore à des humeurs fluctuantes.

Autant dire que cette répartition sexuée des rôles est tout à l’avantage des hommes. C’est ainsi à partir de cette prise de conscience que Guillaume Daudin et Stéphane Jourdain, tous deux journalistes, partent à la rencontre d’hommes qui ont décidé de se contracepter et de spécialistes du sujet afin de comprendre pourquoi les méthodes contraceptives masculines sont si peu connues et si artisanales, et pourquoi la pilule masculine, annoncée depuis des décennies, ne voit pas le jour, en dépit des risques de la pilule féminine, révélés en 2012.

Les Contraceptés. Enquête sur le dernier tabou – Par Daudin, Jourdain et Lee - Steinkis

Cette quête de compréhension nous ramène dans un passé assez récent, quelques années après la légalisation de la pilule (en 1967) : les deux journalistes nous plongent dans des revues pionnières des années 1970 dans lesquelles, déjà, des hommes s’interrogent et déconstruisent la virilité. On rencontre d’ailleurs quelques-uns de ces avant-gardistes, qui confient leurs souvenirs, leurs réflexions, et leurs réalisations (comme le slip chauffant ou « remonte-couilles », qui permet de faire en sorte que les testicules, dont la température est d’environ 35 degrés, s’approchent de la chaleur corporelle, ce qui tue les spermatozoïdes).

Mais l’aventure est aussi très contemporaine, puisque l’on visite des ateliers de confection de méthodes contraceptives, où sont exposées les motivations des hommes qui les fréquentent, ou le ministère de Marlène Schiappa, qui fut secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les hommes et les femmes. Elle avait en effet affirmé en 2017 qu’elle veillerait à ce que la pilule masculine se développe… Ses réponses, pourtant mises en perspective avec quelques données médicales très pédagogiques, semblent (encore) reporter cette promesse. L’ouvrage s’achève avec un dossier documentaire dont quelques archives évoquées dans le récit.

À l’illustration, Caroline Lee, qui a été durant 15 ans styliste de chaussures avant de s’orienter vers le monde de l’illustration et de la bande dessinée à partir de 2014, propose un dessin réaliste qui colle parfaitement à la tonalité d’enquête de l’aventure. Elle alterne scènes de vie dans un découpage classique, scènes plus didactiques, quand il s’agit de faire une précision médicale ou technique. L’ensemble se lit de manière très fluide. Caroline Lee sortira en avril 2022 chez ça et là un roman graphique qu’elle a entièrement écrit et dessiné.

(par Damien Boone)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Les Contraceptés. Enquête sur le dernier tabou. Par Guillaume Daudin (scénario), Stéphane Jourdain (scénario), Caroline Lee (dessin). Steinkis. Sortie le 14/10/2021. 17 x 24 cm. 143 pages couleur. 19 €.

 
Participez à la discussion
1 Message :
Newsletter ActuaBD