Newsletter ActuaBD

Les arpèges de l’amour de Lorenzo Mattotti

  • Par sa générosité, sa fougue, ses compositions, son génie de la couleur et des lumières, Lorenzo Mattotti s’impose depuis plusieurs décennies comme l’un des illustrateurs, mais aussi comme un auteur de bande dessinée, parmi les plus marquants de l’époque. Dans la période qui est la nôtre : la Covid, le dérèglement climatique, l'hystérie électorale et autres plaies d’Égypte, il faut que l’on revienne sur un sentiment fondamental : l’amour. Et il est incarné ces jours-ci par deux volumes signés Lorenzo Mattotti.

Lorenzo Mattotti est certes italien, mais il habite Paris depuis des décennies. En Italie, il est un des fondateurs du mouvement Valvoline qui a marqué la bande dessinée en Italie dans les années 1980. Avec sa BD Feux (Casterman), il invente une bande dessinée d’un genre nouveau, artistique, moins triviale que celle qui circulait d’ordinaire. Avec lui, la bande dessinée devient picturale. Avec quelques auteurs contemporains, comme Bilal ou Barbier, il profite de l’émergence de ce qu’on appellera bientôt « la couleur directe » devenue l’un des fers de lance contemporain du 9e art. Les personnages, l’intrigue restent certes importants mais ce qui compte, c’est le geste, tant du dessinateur que de ses personnages, le ressenti, l’émotion. Des auteurs comme Thierry Van Hasselt ou Dominique Goblet de Frémok se réclament de son héritage aujourd’hui.

Les deux albums qui paraissent aujourd’hui ne sont pas exactement des bandes dessinées. Mais ce sont deux albums qui se répondent. Le premier, publié chez Martin de Halleux, s’intitule Roméo et Juliette. C’est un ouvrage au crayon, sans texte. Une suite d’images qui racontent une histoire, certes -celle de la seule nuit où Roméo et Juliette se sont vraiment connus- mais ténue : ce sont des câlins, des étreintes, de fougueux baisers… Oh rien de pornographique, ni même d’érotique. Juste de la tendresse. « Je ne voulais pas raconter la tragédie de Roméo et Juliette, dit Mattotti, mais improviser et attraper, les mouvements, les blagues et les expressions qui me venaient à l’esprit en pensant à ces deux jeunes qui tombent amoureux, se regardent, se touchent, s’embrassent et réalisent leur rêve d’amour. » C’est beau, c’est charmant, magnifiquement dessiné, cela fait du bien.

Les arpèges de l'amour de Lorenzo Mattotti

L’autre album s’intitule Nell’ Acqua et il est publié chez Casterman. Il est tout en couleurs et c’est encore le même sujet : une étreinte. Un homme et une femme qui s’embrassent dans un espace fluide. Ces images s’inspirent du film co-signé par Wong Kar Wai, Michelangelo Antonioni et Steven Soderbergh, Eros (2004), dont Mattotti avait réalisé le générique, les interludes et la communication visuelle. Les traits vibrionnent, ondulent, la couleur resplendit. Si la suite d’images racontent une histoire, un moment passionné et furtif, c’est surtout une variation infinie sur le même thème, un poème graphique de toute beauté aux valeurs éternelles.




(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Roméo et Juliette de Lorenzo Mattotti – Ed. Martin de Halleux

Acheter cet album chez Cultura

Nell’ Acqua, Par Lorenzo Mattotti Ed. Casterman.

Acheter cet album chez Cultura

 
Newsletter ActuaBD