Moi, quand je me réincarne en Slime T. 12 & T. 13 - Par Taiki Kawakami & Fuse - Kurokawa

21 décembre 2020 0
  • Désormais trop grand et trop visible, le royaume des monstres devient la cible de l'Église qui pousse un royaume humain à leur tendre un piège pour les exterminer. Un cap majeur pour l'œuvre et l'heure des choix pour notre héros.
Moi, quand je me réincarne en Slime T. 12 & T. 13 - Par Taiki Kawakami & Fuse - Kurokawa

Après deux tomes qui relevaient presque de l’intermède, Limule quitte ses élèves car il a pu résoudre leur problème majeur, celui de leur courte espérance de vie, désormais relégué au passé. Nous avons droit à des adieux touchants et sans transition notre héros se met en route pour Tempest.

C’est alors que la chef de l’Inquisition de l’Église se dresse devant lui : Hinata. Élève de Shizu, elle a bien l’intention de tuer celui qu’elle considère comme responsable de sa mort. Elle lui explique également que tout est en place dans la grande forêt pour l’extermination de ses sujets : c’est le royaume de Farmus, qui rompt donc ses accords avec Tempest, qui a reçu de l’Église la mission de s’atteler à cette tache funeste.

Trahisons et drames se retrouvent au cœur de cet arc narratif. Limule est séparé des siens pendant que ces derniers subissent une attaque surprise. De plus, Clayman profite de la situation pour avancer ses pions car il a le même objectif que l’Eglise : l’anéantissement de Tempest.

© Tensei shitara Slime datta ken © Fuse / Taiki Kawakami / Kodansha Ltd.

Le tome treize s’ouvre ainsi sur le retour de Limule. Il constate que ses lieutenants ont réussi à repousser le premier assaut, mais non sans perte. Et parmi elles, ils découvrent des enfants et certains compagnons bien connus. Un véritable drame mais il existe une solution : Limule doit devenir un Demon Lord.

Cette perspective, longtemps écartée par notre héros qui aspire à une vie tranquille, possède une caractéristique qu’il ne peut plus ignorer désormais. Mais l’ascension nécessite de nombreuses conditions, dont la plus emblématique est le sacrifice de 10 000 âmes humaines ! Mais le futur Demon Lord n’a pas besoin de les tuer lui-même : ses sujets peuvent s’en charger. Une grande bataille fait donc l’affaire, mais cela implique de ne montrer aucune pitié envers leurs ennemis...

C’est donc l’heure des choix pour Limule. Tout ce qu’il a bâti, ceux qu’il a promis de protéger, tout est menacé de disparaître. Et pour assurer leur sécurité présente, mais aussi avenir, les monstres doivent aujourd’hui mettre de côté leur grand cœur. Intense et tragique !

© Tensei shitara Slime datta ken © Fuse / Taiki Kawakami / Kodansha Ltd.

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Moi, quand je me réincarne en Slime T12 & T13. Par Taiki Kawakami (dessin), Fuse (auteur original) & Mitz Vah (design des personnages). Traduction Erica Moriya. Kurokawa, Collection "Shônen". Sortie le 10 septembre 2020 & le 10 décembre 2020. 192 pages. 7,65 euros.

Acheter le tome 12 sur BD Fugue, FNAC, Amazon

Acheter le tome 13 sur BD Fugue, FNAC, Amazon

Moi, quand je me réincarne en Slime sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique des tomes 2 & 3,
- Lire la chronique des tomes 4 & 5,
- Lire la chronique des tomes 6 & 7,
- Lire la chronique des tomes 8 & 9,
- Lire la chronique des tomes 10 & 11.

  Un commentaire ?