Albums

Présidentielles 2022 : Éric Zemmour, personnage de BD

Par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 12 mars 2022                      Lien  
Il est tellement caricatural avec son physique de Voltaire cauteleux mâtiné de Nosferatu qu’on l’aurait bien imaginé sous le crayon d’un des caricaturistes les plus implacables de « Charlie Hebdo. » Mais non, c’est dans une approche hyperréaliste, relativement respectueuse de l’homme, faite de traitements issus de captures d’écran, que l’on voit Éric Zemmour s’animer en président des Français. Utopie ? Dystopie ? Qui peut le dire ? Il peut se passer tant de choses dans une campagne électorale… Même si les sondages le voient aujourd’hui à la 4e voire la 5e place, même si 2022 ne verra pas se concrétiser son rêve d’union des droites, l’exercice mérite d’être lu. Ne fût-ce que parce que ses aventures auront probablement une suite.

On ne change pas une équipe qui gagne : le duo François Durpaire et Farid Boudjellal étaient les auteurs du best-seller La Présidente, trois albums publiés par les Arènes, imaginant l’arrivée de Marine Le Pen à la magistrature suprême.

Exercice compliqué car le journaliste spécialiste des États-Unis François Durpaire, avait imaginé parallèlement le succès d’Hillary Clinton et n’avait pas vu venir l’épouvantail républicain à la mèche jaune. Mais outre cette mauvaise pioche, il y avait une démonstration implacable et convaincante de ce qu’il adviendrait si la fille de Jean-Marie Le Pen arrivait au pouvoir et appliquait son programme. Aujourd’hui, ils intéressent à une autre figure de la droite extrême : Éric Zemmour.

Déjà, graphiquement, Farid Boudjellal que l’on appréciait dans son registre humoristique, celui de Juif-Arabe ou de Mémé d’Arménie, était surprenant dans son traitement proche du roman-photo.

Présidentielles 2022 : Éric Zemmour, personnage de BD

Mais la narration fonctionne et on se saisit de l’ouvrage sans plus le lâcher. Car, confectionné avec les propres mots du candidat, la démonstration est convaincante, presque trop respectueuse. Elle jette une lumière crue sur l’ascension de ce ludion de la lucarne et de son entourage car ce phénomène n’est pas arrivé seul. C’est d’ailleurs ce qui est le plus inquiétant.

C’est le propre frère de Farid, Mourad Boudjellal, qui est l’éditeur de cet opuscule. Mourad n’a pas apprécié la stigmatisation de son prénom algérien par le promoteur du « grand remplacement. » Il le lui a dit en face sur un plateau TV. Et il signe son retour dans l’édition avec comme label ce fameux prénom que, par dérision, il biffe d’un rageux « Maurice ». Mourad ou Maurice, lui aussi, on en entendra encore parler.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782384450022

ÉlyZée - François Durpaire et Farid Boudjellal - Mourad Éditions

Mourad édiitons ✍ François Durpaire ✏️ Farid Boudjellal à partir de 13 ans politique-fiction France 🛒 Acheter 📖 Feuilleter  
Participez à la discussion
4 Messages :
  • Encore un article sur ce roman-photo, mais rien sur le prochain "Nous deux", je suis déçu...

    Répondre à ce message

  • Déjà, graphiquement, Farid Boudjellal que l’on appréciait dans son registre humoristique, celui de Juif-Arabe ou de Mémé d’Arménie, était surprenant dans son traitement proche du roman-photo.

    C’est de la photo, même pas redessinée, c’est un boulot de maquettiste, pas de dessinateur. Je me demande si les auteurs ou l’éditeur paient les droits sur les photos et photogrammes utilisés, car ils relèvent du droit d’auteur.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 16 mars à  17:08 :

      Sauf pour caler une armoire, encore un livre que l’on retrouvera dans les bacs des soldeurs une fois les élections passées.

      Répondre à ce message

PAR Didier Pasamonik (L’Agence BD)  
A LIRE AUSSI  
Albums  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Newsletter ActuaBD