BD d’Asie

Tokyo tarareba girls T. 3 & T. 4 - par Akiko Higashimura - éd. Lézard Noir

Par Thomas FIGUERES le 12 mars 2022                      Lien  
Gare à vous, les "yaka-fokones" d’Akiko Higashimura sont plus en formes que jamais ! À Tokyo, Rinko, Koyuki et Kaori poursuivent leur quête de l'homme parfait. Désormais trentenaires depuis plusieurs années, les trois comparses n'ont qu'une idée en tête : se marier...

C’est une CATASTROPHE ! Plus rien ne va dans la vie de Rinko. Après avoir été remerciée de son poste de scénariste sur une série dont l’acteur principal n’est autre que Key (avec qui la jeune trentenaire au carré plongeant a couché dans les tomes précédents), Rinko est rappelée pour palier à l’absence de sa remplaçante…

Comment leurs retrouvailles vont-elles se dérouler ? Et peut-être plus intéressants encore, comment Rinko va-t-elle parvenir à adapter son écriture au style de la jeune femme qui la remplaçait ?

Avec toute l’emphase et l’humour qu’on lui connaît, Akiko Higashimura entame la suite des aventures de nos trois tokyoïtes favorites en grande pompe, et s’autorise même à questionner la création et le style de récit qu’elle déploie, lui conférant une dimension méta. L’intrigue est sans cesse relancée et une rencontre inattendue avec un cinéphile pourrait changer la donne et faire réévaluer la situation à Rinko.

Tokyo tarareba girls T. 3 & T. 4 - par Akiko Higashimura - éd. Lézard Noir
© éditions Le Lézard noir

Dans le même temps, son amie Koyuki poursuit sa relation avec Marui, un homme marié. Il a récemment souffert d’une intoxication alimentaire et se trouve à l’hôpital. En cuisinière hors pair, Koyuki décide de lui préparer des plats réconfortants dont elle a le secret pour pallier à la nourriture servie à l’hôpital. Problème, : comment lui rendre visite sans croiser sa femme ? Rinko et Kaori seront bien évidemment impliquées dans cette nouvelle aventure tordue, amenée à le devenir plus encore avec la révélation de secrets du malade !

Le 4e volume prolonge les trames scénaristiques initiées dans les chapitres précédents. Sans trop en révéler, c’est l’occasion pour le lecteur de voir se dessiner sous ses yeux le premier affrontement entre Batman et Sex & the city, d’observer un voyage temporel façon science-fiction, et même de questionner l’impact du mode de vie citadin sur les relations sociales de Rinko à l’occasion d’un contrat institutionnel à la campagne. Toutes ces aventures permettent à l’autrice d’intégrer à son récit de nouvelles thématiques rafraîchissantes tout en faisant varier le ton, parfois plus tragique et émouvant qu’humoristique.

Deux certitudes fondamentales à l’établissement d’une série de qualité ressortent à la lecture de ces tomes 3 & 4. La première est qu’Akiko Higashimura est assez maline et incisive pour ne pas ennuyer ou perdre son lecteur (si parmi vous certains en doutaient encore). La seconde concerne le propos développé par Tokyo Tarareba Girls, qui plus que jamais se pose en véritable miroir de la condition féminine au cœur de la société nippone sans en gommer les aspérités.

Les pérégrinations de Rinko et ses amies mettent en évidence la permanence de l’injonction comportementale à laquelle sont astreintes les femmes, et ce depuis l’enfance. Cette charge évolue en grandissant/vieillissant et l’autrice use de divers stratagèmes pour le mettre en évidence. On pense notamment à l’exceptionnel plateau TV façon Talk Show et à son présentateur Fokonko Fokonta (probable cousin éloigné de Yaka et Fokon). Le sujet de l’émission ? Déterminer quel est le meilleur moment pour avoir une relation sexuelle avec son partenaire pour que la finalité soit le mariage…

L’acte marital, qui rappelons-le est le point de départ de la série, cristallise en effet de nombreuses problématiques inhérentes à la charge mentale et aux injonctions subies par les femmes. Il n’est d’ailleurs pas le seul à être attaqué par Higashimura et son armée de yaka-fokones. L’alcoolisme mondain de Rinko lui est tout aussi souvent reproché et peut être, dans certains cas, associé à son célibat.

Les thématiques d’un Josei [1]social semblent donc s’affirmer au fil des chapitres sans toutefois perdre du piquant et du fatalisme des débuts. Une série coup de cœur dont vous pourrez retrouver la chronique des tomes 5 & 6 sous peu !

(par Thomas FIGUERES)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

Tokyo Tarareba girls T.3 & 4 - Par Akiko Higashimura - éd. Le Lézard Noir - Traduction : Miyako Slocombe - Sortie : 07/01/2021 & 22/04/2021 - Prix : 11 euros.

Retrouvez sur ActuaBD :
- Tokyo Tarareba girls T. 1 & T. 2 - Par Akiko Higashimura - éditions Le Lézard noir
- Trait pour Trait T. 1 - Par Akiko Higashimura - Akata
- Trait pour Trait T. 2 & T. 3 - Par Akiko Higashimura - Akata
- Trait pour Trait T. 4 & T. 5 - Par Akiko Higashimura - Akata
- Princess Jellyfish, T1 & 2 - Par Akiko Higashimura - Delcourt

Acheter le Tome 3

Acheter le Tome 4

[1Le Josei désigne les magazines et les mangas destinés aux femmes adultes. retrouvez cette définition, parmi d’autres, dans notre Petit Lexique du manga.

Tokyo tarareba girls Le Lézard Noir Tranche de vie Japon 🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
PAR Thomas FIGUERES  
A LIRE AUSSI  
BD d’Asie  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD