BD d’Asie

SINoALICE T.1 - Par Takuto Aoki & Himiko & Jino - D’après l’œuvre originale de Yoko Taro - Kurokawa

Par Marc Vandermeer le 28 novembre 2022                      Lien  
Adapté d’un jeu vidéo de Yoko Taro, auteur notamment de Nier, SINoALICE nous plonge dans un RPG sanglant dirigé par deux pantins diaboliques : Parah & Noya. Sous leur air de poupées adorables et souriantes, ils réalisent un désir enfoui au fond de chaque joueur, tout en le pervertissant pour que le sang gicle !

L’introduction de ce premier tome pourrait en perdre plus d’un. Dans une confusion de paroles incessantes des poupées instigatrices du jeu, il est question de multivers, de mondes dans les mondes, de paradoxes et autres étrangetés liées aux univers parallèles. Un rêve chaotique qui perturbe Alice à son réveil dans ce qui semble être sa vie tout ce qu’il y a de plus banale.

Mais très vite : c’est le drame. Toute son existence tranquille et sans histoire va être bouleversée par des faits tragiques, d’abord aux informations télévisées, ensuite dans son entourage proche. C’est le début de la fin ! La trame de Takuto Aoki au scénario suit une succession de ce qui pourrait être un rêve dans un rêve. À l’instar du film énigmatique "Inception", Alice se réveille à chaque fois avec l’impression de sortir d’un cauchemar. Alors laquelle de ces héroïnes est la vraie ? L’authentique ? Voilà sans doute le plus grand mystère de cette série qui commence avec fracas.

Himiko, accompagné de Jino pour le Charadesign, reprend les arcanes principaux du jeu dans lesquels les héros, tous affublés d’un nom de personnages de contes de fées comme Alice (au pays des Merveilles), Blanche-Neige, Pinocchio, Le Petit Chaperon Rouge, … doivent lutter pour s’en sortir. Si après s’être réveillée de son premier cauchemar étrange, Alice semble vivre une vie banale, comme elle le dit elle-même à chaque réveil, les dérives morbides ne sont pas longues à se faire connaître. Un meurtre suicide, un cambriolage qui tourne au massacre, … Difficile de suivre l’action dans ce tourbillon de cases tellement fournie de détails que c’en devient brouillon.

Toutefois, même pour les néophytes de l’univers de Yoko Taro, l’aventure se suit facilement. Les quelques instants où le temps se fige, où les protagonistes peuvent se reposer entre deux combats violents, permet de reprendre son souffle et de mettre de l’ordre dans ses idées, à l’instar d’Alice qui vient à peine de tomber dans l’engrenage de ce jeu morbide.

Une série qui se laisse donc lire sans connaître le jeu au préalable et qui promet, comme le montre clairement la couverture de ce premier tome, une bonne dose de sang pour les amateurs du genre.

SINoALICE T.1 - Par Takuto Aoki & Himiko & Jino - D'après l'œuvre originale de Yoko Taro - Kurokawa
©Himiko / Kurokawa

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782380713299

SINoALICE T.1. Scénario : Takuto Aoki. Dessin : Himiko. Design des personnages : Jino. D’après l’œuvre originale de Yoko Taro. Editeur : Kurokawa. Traduction : Gaëlle Ruel. 192 pages. Sortie : le 13 juillet 2022. Prix : 7,65 euros.

- Lire la chronique Nier : Automata, Opération Pearl Harbor T. 1 - Par Taro Yoko & Megumu Soramichi - Kurokawa
- Lire la chronique NieR Art - Par Koda Kazuma - Kurokawa

Kurokawa ✍ Yoko Taro Horreur Japon 🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
PAR Marc Vandermeer  
A LIRE AUSSI  
BD d’Asie  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD