Zep à l’honneur

13 janvier 2005 0 commentaire
  • {{Zep}}, l'auteur de {Titeuf}, préside cette trente-deuxième édition du Festival International de la bande dessinée d'Angoulême. Il s'est personnellement investi, en compagnie de {{Benoît Mouchart}}, dans le choix des œuvres présentées. Celles-ci devraient nous faire connaître des facettes peu connues du travail de l'artiste.

Cette exposition investit les locaux du Musée de la Bande Dessinée, et s’organise autour de différents thème principaux : « L’enfance, Amour et Sexe », « Les Héros » et « La Musique ». Les sujets semblent faire référence aux différentes séries de l’auteur.

Titeuf sera bien évidement présent dans la première partie de l’exposition consacrée à l’enfance, l’amour et le sexe. Capitain Biceps et les Minijusticiers seront sûrement à l’honneur dans la partie sur les héros. Et enfin, il est de notoriété publique que Zep est un grand fan de musique rock et de pop. L’Enfer des Concerts (chez Dupuis) témoigne de cet attachement. On devrait très probablement découvrir une large iconographie inédite dans la partie de l’expo consacrée à la musique.

Zep à l'honneur

Planches, illustrations & autres croquis seront accrochés aux murs du Musée et complétés par la projection -sur les murs- de dessins animés inédits (créés par Zep lui-même au format Flash).

Trois éléments « mobiliers » devraient également intégrer la scénographie de l’exposition :
- le « distributeur d’histoires » permet au public de découvrir, sur des écrans, des gags de Titeuf en bande dessinée ;
- le « cône spermato » propose une projection en boucle d’un court « morphing » réalisé spécialement par Zep, et retraçant avec humour toute la vie de Titeuf.
- Une borne centrale de 10 écrans multimédia, servant de socle à une statue géante de Titeuf, qui montre le dessinateur au travail.

Au premier étage, les visiteurs auront le loisir de découvrir « les portraits de famille » de Zep. Il a dessiné vingt héros qui l’ont fortement marqué : Archibald Razmott (Léo Baxendale), Lucky Luke (Morris), Spirou (Franquin), Donald (Walt Disney et Carl Barks), Gai-Luron (Gotlib), Le concombre masqué (Mandryka), Akira (Otomo), Phil Perfect (Serge Clerc), Arthur Même (Tardi et Forest), Le Spirit (Will Eisner), Bongo (Matt Groening), Fritz the Cat (Robert Crumb), Jonathan (Cosey), Bidouille et Violette (Bernard Hislaire), Arthur le fantôme (Cézard), Popeye (Segar), Arzach (Moebius), Germain (Jannin), Jack Palmer (Pétillon), Les Innommables (Yann et Conrad), Lucien (Margerin), Monsieur Jean (Dupuy et Berberian), Layna (René Hausman), Jean-Claude Tergal (Tronchet), Marcellin Caillou (Sempé) et Lapinot (Lewis Trondheim).

Zep explique à ce propos : « Tous ces personnages ont créé dans mon esprit une famille imaginaire. De manière parfois évidente, parfois détournée, ils ont influencé mon dessin. Ils m’ont emmené dans des territoires que je ne connaissais pas et ont changé ma vie. C’est un hommage de fan aux ancêtres, oncles, tantes, lointains cousins et grands frères de Titeuf. »

Toujours à l’étage, l’exposition se poursuit avec une copieuse série de portraits de Titeuf : 30 images différentes signées par 30 grands noms de la bande dessinée : Albert Uderzo, Jacques Tardi, Marcel Gotlib, Nicolas de Crécy, Manu Larcenet et Moebius, entre autres. Les parisiens ont eu la possiblité de contempler ces hommages à la gallerie Desbois.

Enfin, dernière étape de la présentation, une sélection d’images variées - illustrations, carnets de croquis, aquarelles de voyage - viennent confirmer toute la diversité de la palette stylistique et thématique de Zep.

Cette exposition sera incontestablement l’un des grands événements de ce festival, et devrait nous faire découvrir un véritable artiste talentueux, plutôt qu’un « faiseur de best-seller ».

EXPOSITION ZEP
Centre national de la bande dessinée et de l’image, du 27 janvier au 31 août 2005

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Photo de Zep : (c) Nicolas Anspach.
Les images de Titeuf sont (c) Zep & Glénat.

  Un commentaire ?