Zeste - Par Céline Wagner - Des ronds dans l’O

11 mai 2009 0 commentaire
  • Les histoires d’amour finissent mal en général, chantaient les Rita Mitsouko… Céline Wagner nous dépeint, dans une bande dessinée en couleur directe, l’amour d’une jeune fille pour un garçon toxicomane... Une histoire à la fois sombre et lumineuse…

Ce qui frappe au premier chef, c’est la réalisation graphique : Toutes les planches sont peintes à l’acrylique (Céline a mis deux ans à réaliser cet album) avec des couleurs sombres et lumineuses, flamboyantes même, en rapport avec le sujet brulant... Car le garçon dont est amoureuse l’héroïne est toxicomane. Elle, ne touche pas à la drogue mais son quotidien est malgré tout devenu également un enfer. La force vitale et artistique qui la pousse fera qu’elle sera attirée vers la lumière plutôt que vers l’échec.

Par ailleurs, à travers les différentes références picturales disséminées tout au long du livre (tableaux de Francesca, Tiepolo, Michel-Ange, etc…) , Céline Wagner nous exprime le fait que les histoires d’amour sont intemporelles ; ses personnages (aussi bien que nous-mêmes) se retrouvent dans ces figures du passé. C’est un repère, un phare, qui permet de relativiser le présent.

La dernière partie du livre est un épilogue qui fait le bilan après que l’histoire se soit finie. La jeune fille vit d’autres histoires d’amour et exprime la souffrance, déjà à l’époque, pour une jeune femme de vivre en banlieue (« Mes premières amours et celles qui les ont suivies ont gardé avec le temps un parfum d’HLM, une couleur de cage d’escaliers. ») ; et qu’il lui faut, si elle veut vivre normalement, s’extirper du ghetto.

Le récit étant en partie autobiographique, l’art semble être pour Céline Wagner une puissante force motrice. Elle a commencé sous l’influence de Edmond Baudoin (2003 - Les yeux dans le mur chez Dupuis, 2006 - La patience du grand singe chez Tartamudo), mais aujourd’hui elle vole de ses propres ailes et ne doit plus rien au maître…

Zeste - Par Céline Wagner - Des ronds dans l'O
Première page de "Zeste"
(c) Céline Wagner / Des ronds dans l’O

Zeste est un album d’une grande force, réaliste (le thème de la drogue est traité sans complaisance, mais sans jugement moral inadapté au propos ; il raconte avant tout une histoire d’amour) et très beau graphiquement.

Céline Wagner, auteure complète (scénario, dessin, couleurs), même si son style n’est pas très adapté au plus grand nombre, ira loin, soyons en sûr.

(par François Boudet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?