La biologiste n’a pas de culotte (Petits contes noirs, n°2) - P. et F. Le Gall - Dargaud

27 décembre 2001 par Patrick Albray
  • C’est le genre de projet casse-gueule : raconter tout un album en ombres chinoises. C’est le genre de projet suicidaire : raconter tout un album par petites tranches d’une page, chacune apportant, peut-être, peut-être pas, se petite pierre à l’histoire globale. C’est le genre de projet qui fait honneur à ses auteurs et à la bande dessinée : un véritable moment de bonheur.
    En effet, la biologiste n’a pas de culotte, et elle s’adonne à l’autoérotisme parce qu’elle est seule et triste, perdue dans la (...)

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.