Hubert Mounier est allé voir si les sirènes existent

  • Alors comme cela, Hubert Mounier est parti. Frappé au cœur. Il était comme sa musique : élégant, tendre, généreux, pratiquant la ligne claire dans ses dessins comme dans ses mélodies, comme lui, inoubliables.
    Dans Mobilis in Mobile, il écrit : "Quand les vérités sont fatales - Qu’elles n’ont plus de bonne étoile - On les voit lever le voile -Tout leur est égal - Quand les vérités aux mains sales -Se construisent des cathédrales -Il vaut mieux fuir à la nage - Partir en voyage..."
    C’est ce qu’a fait Hubert (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.