Christian Lax : « Paris – Roubaix, c’est l’archétype de la grande classique cycliste où l’on souffre »

3 décembre 2009 par Morgan Di Salvia
  • Les pavés du nord ont inspiré à Lax une histoire sur les pionniers du cyclisme, prolongement à l’Aigle sans orteils paru en 2005. Avec Pain d’alouette, il entame une série d’albums sur la France de l’entre-deux-Guerres. Rencontre, où il sera question de sport, de souffrance et de luttes sociales.
    Pain d’alouette est votre deuxième incursion dans le monde du cyclisme. Mais davantage que dans l’Aigle sans orteils, il est ici question de souffrance extrême, dans la course de Paris – Roubaix, surnommée « (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.