Dargaud et DC s’associent pour un Batman 100% Marini

24 juin 2017 5 commentaires
  • Les premiers visuels sont surprenants : Gotham City dessinée par Enrico Marini, un auteur-phare de la BD européenne (du franco-belge italo-suisse !). Un nouvel échange transatlantique porté par le trait flamboyant de l'auteur des "Aigles de Rome"

Plusieurs signes avant-coureurs laissaient présager un rapprochement entre le comics et le franco-belge : le succès croissant des albums anglo-saxons dans nos librairies, le retour en force des super-héros dans les différents médias depuis une quinzaine d’années, les expériences précédentes telle que l’X-Men dessiné par Manara et la présence de plus en plus substantielle d’auteurs européens, notamment français, dans les écuries Marvel et DC Comics...

Enrico Marini est l’un des auteurs-phares de sa génération : deux millions d’albums vendus à travers le monde avec Le Scorpion, mais également 500.000 exemplaires des Aigles de Rome, sa première série en tant qu’auteur complet dans laquelle il a démontré ses talents en tant que dessinateur, metteur en scène inspiré par le cinéma, mais aussi scénariste de personnages réalistes et parfois torturés.

Dargaud et DC s'associent pour un Batman 100% Marini
Un premier dessin, qui donne des frissons dans le dos

La collaboration entre DC Entertainment et Dargaud prolonge également le come back réussi de DC Comics en France grâce à Urban Comics, la filiale de Média Participations qui a su tirer les marrons du feu dans la course aux super-héros impulsée par Hollywood.

Mais si l’on avait un instant imaginé que Marini reprendrait Corto Maltese, le héros mythique d’Hugo Pratt, l’annonce d’un diptyque de Batman réalisé par l’auteur italien aurait eu de quoi surprendre ! Et pourtant, c’est maintenant officiel : Enrico Marini écrira et dessinera bien une histoire originale de Batman, publiée en deux tomes.

Pour en découvrir les prémices, il va pourtant falloir être encore un peu patient car le premier album est programmé pour le 3 novembre 2017, et le second suivra au printemps 2018. Et le titre demeure encore top secret à ce jour.

« Je suis très fier de prendre part à ce projet incroyable, a déclaré Enrico Marini. Batman est mon super-héros favori depuis mon enfance. C’est un immense privilège de pouvoir réinterpréter son univers et d’y ajouter ma patte. »

Photo : Charles-Louis Detournay

Quant à Jim Lee, éditeur de DC Entertainment et légendaire dessinateur de comics (on lui doit, dans l’univers de Batman, All Star Batman & Robin, the Boy Wonder, réalisé avec Frank Miller, et surtout le culte Silence scénarisé par Jeph Loeb), il se réjouit de ce projet : « Nous sommes ravis qu’Enrico Marini apporte sa vision et son talent exceptionnel à ce projet qui proposera une histoire originale à un large public européen fan de DC comics ».

Voici donc Enrico Marini confronté à un défi de taille : non seulement il est invité à jauger sa capacité à s’approprier un tel mythe, mais aussi celle de s’inscrire avec dignité dans une filiation où figurent les plus grands noms du comics qui se sont essayés au même exercice.

Au-delà des fondateurs et de leurs révolutionnaires successeurs comme The Dark Knight Returns, Année Un de Frank Miller ou The Killing Joke d’Alan Moore et Brian Bolland, on pense aussi à Arkham Asylum (Grant Morrison et Dave McKean), Earth One (Geoff Johns & Gary Frank), Année 100 de Paul Pope, Silence (Jeph Loeb & Jim Lee), Gothic (Grant Morrison & Klaus Janson) ainsi qu’aux incursions de Mike Mignola dans le batverse avec La Malédiction qui s’abattit sur Gotham et Gotham By Gaslight. Mais encore à La Cour des Hiboux (Scott Snyder et Greg Capullo), Batman & Son (Grant Morrison & Andy Kubert), Son of The Demon (Mike W. Barr & Jerry Bingham), Le Culte (Jim Starlin et Bernie Wrightson), Cité Brisée (Brian Azzarello et Eduardo Risso), Un Deuil dans la famille (Jim Aparo et Jim Starlin), Un Long Halloween et Amère Victoire (Jeph Loeb & Tim Sale)... Des réalisations marquées par la patte de leurs auteurs et déterminantes pour l’évolution du Batverse. On souhaite que le Batman de Marini puisse s’inscrire dans cette lignée.

Qu’un artiste européen de cette envergure apporte sa vision personnelle et étourdissante au monde de l’iconique chevalier noir représente un nouveau signe de l’engouement du marché européen pour le comics ! Un lancement qui marquera la rentrée 2017 !

(par Charles-Louis Detournay)

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Découvrez la librairie de BD numérique ActuaBD avec Sequencity

A propos d’Enrico Marini, lire également :

  • Rapaces : la chronique du T4

Tous les visuels sont : Marini - Dargaud - DC Entertainment - 2017.

 
Participez à la discussion
5 Messages :