Newsletter ActuaBD

Chris Claremont au Mémorial de la Shoah et au Festival d’Angoulême

  • Dans le cadre de l'exposition "Shoah et Bande Dessinée" au Mémorial de la Shoah, un cycle de conférences est mis en place. « Pourquoi les Super-héros n’ont-ils pas libéré Auschwitz ? » sera l’une des plus marquantes de ce week-end en raison de la pésence exceptionnelle de Chris Claremont, scénariste mythique des X-Men, qui vient y faire un petit tour avant de se rendre à Angoulême.
Chris Claremont au Mémorial de la Shoah et au Festival d'Angoulême
Le terrible Magneto ne croit plus dans l’humanité.
© Marvel Comics

Quel est le rapport entre Chris Claremont, les X-Men et le génocide des Juifs d’Europe, nous direz-vous ? C’est précisément tout l’intérêt de sa présence.

Chris Claremont est un auteur britannique de neuf romans à succès mais avant tout pour nous tous LE scénariste des X-Men, ce qui lui vaut d’être inscrit de son vivant dans le « Hall of Fame » des Will Eisner Comics Industry Awards. Il a créé entre autres les personnages de Rogue, Gambit, Sabretooth, Kitty Pryde et White Queen.

X-Men N°1 par Jim Lee et Chris Claremont. Ses ventes ont dépassé 7,6 millions d’exemplaires.
© Marvel Comics

Il entre dans la légende en collaborant dix-sept ans durant à la série The Uncanny X-Men qu’il a transformée d’une licence vivotante à un statut de best-seller international établissant notamment le record des ventes pour un seul épisode à plus de 7,6 millions d’exemplaires lors du lancement du N°1 de la version X-Men de la série. Chris Claremont a aussi collaboré aux aventures de Superman et de Batman, créant des séries nouvelles comme The New Mutants ou Captain Britain pour la Marvel. On estime à 750 millions d’exemplaires le nombre de comics vendus qui portent sa signature. Il est essentiellement publié en France par Panini Comics.

Une des créations récentes de Chris Claremont

Magneto, un rescapé de la Shoah

Mais au-delà de ces chiffres considérables, c’est son apport au renouveau des super-héros qu’il doit sa gloire. Avec le cycle des X-Men : la Saga du Phénix noir, il a jeté les bases d’un redéploiement complet de l’univers des X-Men. Son histoire God Loves, Man Kills notamment aborde leurs aventures de façon bien plus introspective et cérébrale. Il fait notamment de Wolverine un personnage complètement à part.

Ses héroïnes ne sont pas des potiches. Son traitement de Jean Grey, Kitty Pryde, Mystique, Rogue, ou Storm le rend populaire auprès du public féminin. Il est un des rares scénaristes à oser briser les tabous quand il s’agit d’évoquer les races, les religions, le genre ou les orientations sexuelles insistant sur la nécessaire reconnaissance et protection des minorités.

Magneto, la Némésis des X-Men.
DR

Ce qui justifie sa présence au Mémorial de la Shoajh, c’est bien évidemment son intervention sur le personnage de Magneto dont on apprend dans l’un de ses scénarios qu’il est un juif rescapé du centre d’extermination d’Auschwitz. Le premier film des X-Men (2000) s’ouvre sur cette caractérisation surgie en octobre 1981 (The Uncanny X-Men #150 : X-Men Vs. Magneto). Le script original de ce comics figure dans l’exposition parisienne. Le second film de Wolverine reprend l’argument de l’épisode qu’il écrivit pour Frank Miller. Quant au X-Men : Days of Future Past, il se repose sur son comics éponyme.

C’est cet homme considérable que l’on retrouve ce dimanche au Mémorial de la Shoah, de même qu’aux rencontres internationales du Festival d’Angoulême.


Conférence programmée dans le cadre de l’exposition "Shoah et Bande Dessinée" au Mémorial de la Shoah à Paris

Pourquoi les Super-héros n’ont-ils pas libéré Auschwitz ?

Dès 1941, les Super-héros sont confrontés aux camps de concentration nazis. Mais pourquoi ne les libèrent-ils pas ? Autour de cette question se pose celle de la superpuissance et de l’apparente passivité des Alliés face à la Shoah.

En présence de Tal Bruttmann, historien, Chris Claremont auteur et scénaristes de bandes dessinées, et Jean-Pierre Dionnet, fondateur de Métal Hurlant et spécialiste des comics.
Animée par Philippe Guedj, auteur de Dans la peau des super-héros (Timée, 2006) et journaliste.

Dimanche 22 janvier 2017 - 16h30
3/5€ (l’expo est gratuite)

La séquence dans "The Uncanny X-Men #150" où Magneto révèle son passé à Auschwitz.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

MÉMORIAL DE LA SHOAH
17, rue Geoffroy-l’Asnier
75004 Paris
Tél. : 01 42 77 44 72
Fax : 01 53 01 17 44
Ouverture tous les jours sauf le samedi
de 10h à 18h
et le jeudi jusqu’à 22h
Entrée libre
Métro Saint-Paul ou Hôtel-de-Ville
#ExpoShoahBD
www.memorialdelashoah.org

http://expo-bd.memorialdelashoah.org/

L’expo "Shoah et bande dessinée" sur le site du Mémorial de la Shoah
Commander le catalogue de l’exposition "Shoah et bande dessinée - L’Image au service de la mémoire" (Dirigé par Didier Pasamonik et Joël Kotek, Denoël Graphic) chez Amazon ou à la FNAC
Affiche réalisée par Enki Bilal. Photo : Laurent Melikian

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • Est ce qu’on peut s’attendre à une diffusion vidéo LIVE - Streaming ? Voir plus tard un montage vidéo complet de cette conférence pour ceux qui ne sont pas à Paris ?!

    Répondre à ce message

  • "le record des ventes pour un seul épisode à plus de 7,6 millions d’exemplaires lors du lancement du N°1 "

    D’accord, mais le phénomène collectionnite et les variant covers ont largement contribué à ce record !

    Répondre à ce message

  • Chris Claremont au Mémorial de la Shoah et au Festival d’Angoulême
    22 janvier 2017 15:07, par La plume occulte

    Chris Claremont est un homme considérable,oui.On ne le dit pas assez mais son apport au monde des comics dans les années 80 est comparable à celui de créateurs comme Frank Miller et Alan Moore.Il les a même devancé de quelques années.On le reconnaissait pour sa capacité à donner sa vraie personnalité à chaque personnage de l’éditeur Marvel Comics qu’il mettait en scène.Finalement son immense succès aura fait son malheur.

    Plus drôle,il est connu pour sa tendance à écrire des dialogues trop consistants,qui envahissent les cases-il plaide coupable-mais aussi pour ses notes de frais pharaoniques à la grande époque des X-men -avec,par exemples,des voyages fréquents au Japon.

    Kitty Pride est surtout une création du dessinateur John Byrne,le compère créatif de Claremont sur la série X-men à l’époque.Il existe d’ailleurs une vraie Kitty Pride,camarade de classe de Byrne à qui il avait promis de donner ses noms et prénoms à un personnage.

    Quelques années après Byrne ,séparé de Claremont avec perte et fracas pour divergence créatives-il avait même obtenu sa tête auprès des responsables éditoriaux avant de décider de partir lui-même- restera circonspect en voyant que Claremont avait fait de Kitty Pride une juive.Ce n’était pas sa conception du personnage.A la longue,il reconnaîtra que c’était une bonne idée,qui fructifie le concept de départ où les mutants sont perçus dans l’imaginaire collectif comme le sont les juifs par certains:des être à part,omnipotents,suspects et coupables rien que par leur état de naissance.
    Byrne sera aussi désappointé de voir que Claremont a fait de Magneto un rescapé des camps de la mort .Pour Claremont tout méchant est un héros fourvoyé,cette humanisation de Magneto,pourtant sublime et porteuse de quelques unes des plus grandes envolées narratives de l’histoire des comics ,ne collait pas ,pour un Byrne agacé et intégriste de la version des personnages tels que les créateurs de base les ont conçus,avec le personnage des origines,plus brut de décoffrage.

    - Par ailleurs,très mauvaise nouvelle pour beaucoup de créateurs en images dans le monde,le dessinateur et storyboarder anglais John Watkiss vient de nous quitter à l’âge de 55 ans victime d’ un cancer http://www.tripwiremagazine.co.uk/headlines/film-comic-artist-john-watkiss-dies/
    John watkiss était typiquement ce que l’on appelle un "artiste d’artistes",très apprécié pour la qualité de ses anatomies.
    Bref c’était une figure,avec certainement plus d’admirateurs parmi les acteurs de son milieu(l’animation,le storyboard,l’illustration....et les comics) que parmi le grand public.Une immense perte http://www.johnwatkissfineart.com/home/4585126865

    Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD