Corto Maltese en série TV

10 juillet 2021 1
  • MARIN EN TRANCHES. Pendant le Festival du cinéma de Cannes où se mettent aussi en place divers projets audiovisuels, la société française de coproduction Studiocanal a annoncé avoir mis en chantier une série télévisée basée sur la bande dessinée "Corto Maltese", le marin, éternel romantique, créé en 1967 par le maestro Hugo Pratt .

Sacré personnage à vrai dire que Corto, qui vient tout juste de fêter ses 134 ans, né en 1887 à La Valette, de père marin anglais des Cornouailles et de mère gitane surnommée "la Niña de Gibraltar". Corto qui, dans la légende, a tracé lui-même sa ligne de chance dans sa main après qu’une diseuse de bonne aventure ait constaté qu’il n’en avait pas. De sa vie aventureuse aux quatre coins du monde, où il rencontre d’innombrables protagonistes de l’histoire et de la littérature du XXe siècle, assurément, il y a matière à récit sérialisé. Mais la barre reste haute, avec une qualité de l’adaptation attendue par les fans assez élevée.

Corto Maltese en série TV
Comme les chats, Corto Maltese semble avoir plusieurs vies. Parfait pour un récit en épisodes.
© Hugo Pratt.

Pour ce qui est de la série TV à venir, la production sera assurée par Red Production, un studio anglais appartenant à Studiocanal, société filiale du Groupe Canal+ spécialisée en coproduction, acquisition et distribution de productions audiovisuelles. Le scénario sera confié à l’Australien Andrew Knight (The Battle of Hacksaw Ridge, The Water Diviner) qui semble assez à l’aise dans les récits épiques et intimistes tout à la fois. Pour le reste du projet, le Studiocanal n’a pas communiqué plus de détails.

Déjà, L’acteur britannique Tom Hughes devait jouer Corto en 2019 pour le réalisateur Christophe Gans : projet finalement annulé pour des motifs juridiques.
© Hugo Pratt / Agence / Bestimage.

Décidément Corto Maltese est à la fête puisque Bastien Vivès, en collaboration avec Martin Quenehen, va nous proposer sa version du mythique personnage à casquette.

Mythique ou mystificateur : Corto Maltese n’en finit pas de susciter l’envie de récits où le tumulte des époques traversées contraste avec son éternelle ironie toute en décontraction.

(par Pascal AGGABI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :