Newsletter ActuaBD

Glénat Manga Max et sa nouvelle plateforme de simultrad légal

  • Glénat lance Glénat Manga Max, une plateforme de lecture gratuite de mangas, avec une "simultrad" de One Piece, c'est-à-dire en simultané avec la publication au Japon. Basé sur le même modèle que Manga Plus, la plateforme numérique des éditions Shūeisha, ce sont ici 175 chapitres complets de premiers tomes que l'on peut retrouver, dont des licences-phares : Dragon Ball, Berserk, Gunnm,..., et évidemment One Piece, dont les derniers chapitres sont disponibles gratuitement pour une période limitée.

Si son catalogue n’est pour l’instant pas immense, Glénat Manga Max a l’ambition d’attirer un nouveau type de public, habitué à la gratuité -rien de plus facile à trouver à l’ère des scantrads, ces fameux contenus pirates- et par conséquent un peu échaudé par les titres payants. Cette formule d’essai avant achat (freemium), proposant souvent le premier tome en entier, s’appuie sur des mangas très largement appréciés, tablant sa publicité sur One Piece -le manga le plus vendu au monde- dont le chapitre 1026 est lisible gratuitement jusqu’au 24 octobre, 17h.

Glénat Manga Max et sa nouvelle plateforme de simultrad légal
Chaque chapitre de One Piece, la coqueluche de Glénat/Shueisha, est énormément attendu des lecteurs
© Toei Animation
© Glénat

Mais l’on retrouve également des nouveautés, comme le manga de Fantasy à succès Shangri-La Frontier, des classiques inoxydables (Parasite, Dragon Ball, Blame !, Ranma 1/2, Gunnm et consorts) ainsi que des pépites qui méritent de gagner en visibilité (citons l’excellent Ultra Heaven) et d’anciens mangas, tel L’École emportée, dont la parution numérique se pose incontestablement comme une alternative à l’assèchement de la parution papier.

Pour la première fois, des titres en français rejoignent la plateforme MangaPlus
© Shueisha

Cette décision vient répondre à un besoin du marché français du manga [1], alors que la plateforme Scantrad France vient de retirer huit titres traduits désormais par MangaPlus, la version internationale de la plateforme de BD numérique Shōnen Jump+ que les éditions Shūeisha -propriétaires du magazine de prépublication Weekly Shōnen Jump- viennent de lancer. Mais huit titres en français, cela paraît un peu faible quand la version anglaise propose 118 titres et la version espagnole 68...

Voir en ligne : Faites un tour sur le site de Glénat Manga Max

(par Auxence DELION)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

[1Les lecteurs français doivent attendre des semaines, des mois, voire des années, avant de lire certains mangas. Il en résulte une frustration et un risque de se faire spoiler par d’autres lecteurs peu scrupuleux, adeptes des scantrads amateurs.

 
Newsletter ActuaBD