Newsletter ActuaBD

Jérémy Manesse (traducteur de comics) : « S’approcher d’Alan Moore est toujours un défi » [PODCAST]

  • Le troisième tome de Promethea d’Alan Moore paraît ces jours-ci chez Urban Comics. Il est traduit par Jérémy Manesse. Une fois n’est pas coutume, nous allons nous intéresser à un artisan de l’ombre, à l’un de ceux qui permettent aux chefs d’œuvre du domaine étranger de parvenir jusqu’à nous. Comment est-il devenu traducteur ? Comment on aborde une œuvre comme celle d’Alan Moore dont on connaît la complexité ? Et comment en particulier a été traduit la pierre angulaire de son œuvre, Promethea, au récit foisonnant, mêlant réel et imaginaire où tout est spiritualité, et donc magie, un récit qui fait appel aussi bien aux mythologies antiques, qu’à la kabbale juive ou aux lames du tarot ? Ce sont ces questions que nous avons posées au traducteur de Promethea.

Fils de Sotha, fondatrice du théâtre le Café de la Gare à Paris, et de Philippe Manesse, son actuel directeur, Jérémy Manesse monte pour la première fois sur scène à l’âge de dix ans. Aujourd’hui il est auteur, comédien et metteur en scène. Il monte son premier spectacle, Harem Underground, en 2001. Sa septième pièce, On en est là !, est une satire politique décrivant le débat d’entre-deux-tours de la Présidentielle 2027. Elle se joue actuellement au Café de la Gare à Paris.

Où est le traducteur, nous direz-vous ? Patience, on y vient. Passionné de comics depuis l’âge de dix ans, c’est un peu par hasard qu’il est engagé par Panini Comics en France en 1997. Il devient en 1998 rédacteur et consultant pour cet éditeur qui publie les comics Marvel en France.

Depuis 2005, il est traduit régulièrement des comics aussi prestigieux que Preacher ou encore Transmetropolitan. Il est également le traducteur attitré des œuvres de Brian K. Vaughan (Y : Le Dernier Homme, Saga, Paper Girls) et des grands événements Marvel.

Jérémy Manesse (traducteur de comics) : « S'approcher d'Alan Moore est toujours un défi » [PODCAST]
© DC Comics.

Il traduit chaque mois plusieurs centaines de pages de bande dessinée, à la fois pour Panini Comics, Urban Comics et d’autres éditeurs.

Il est surtout le traducteur de Promethea, une œuvre en trois volumes de 350 pages environ, scénarisées par Alan Moore et magnifiquement dessinées par James H. Williams III, prolifique et talentueux créateur de comics américain.

© DC Comics.

Il faut savoir que sa traduction en français a été chaotique en raison des changements de ses éditeurs français successifs : Semic, puis Panini Comics, puis enfin Urban Comics qui en a fait une version définitive révisée et augmentée d’articles critiques et de documents dont le troisième tome vient de paraître.

Nous profitons de la parution de cet ultime tome pour en parler avec son traducteur en titre.

Promethea T.3 par Alan Moore & J.H. Williams - Urban Comics

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Promethea T. 3 - Par Alan Moore et James H. Williams III - Urban Comics - 368 pages - 35€

- Lire la chronique du T. 1 : Dense, philosophique, personnel, captivant, prophétique, le Promethea d’Alan Moore & J.H. Williams ressort chez Urban Comics

- Lire la Chronique du T.2 : Promethea, pierre angulaire de l’œuvre d’Alan Moore

ABONNEZ-VOUS À NOS PODCASTS :

- Découvrir sur Spotify
- Découvrir sur Anchor
- Découvrir sur Breaker
- Découvrir sur Google Podcasts
- Découvrir sur Apple Podcasts
- Découvrir sur Pocket Casts
- Découvrir sur Radio Public

 
Participez à la discussion
2 Messages :
Newsletter ActuaBD