La BD, un objet vidéoludique à part entière

25 juillet 2019 0 commentaire
  • Le 9e art attire depuis longtemps déjà les producteurs audiovisuels, que ceux-ci travaillent pour le cinéma ou le petit écran. Le comics américain, en particulier, envahit tout l'espace. À tel point que comme l’écrivait notre journaliste Vincent Savi, la Comic Con de San Diego s’apparente désormais davantage à une convention de cinéma qu’à un salon de bande dessinée. Les mangas et la bande dessinée franco-belge ont suivi, avec un succès contrasté, le même chemin.

Mais le cinéma et la télévision ne sont pas les seuls à avoir saisi le potentiel d’adaptation des œuvres dessinées, le jeu vidéo s’y est accoutumé depuis plusieurs décennies déjà, là encore, avec une réussite contrastée !

Récemment, alors que le premier épisode du making of de Blacksad : Under the skin commençait à circuler, son éditeur, le label français de jeu vidéo Microïds annonce son line-up pour la Gamescom 2019 qui se tiendra en Allemagne, à Cologne, du mardi 20 au samedi 24 août prochain.

La BD, un objet vidéoludique à part entière

À commencer, comme de juste, par le jeu tiré de la BD Juan Díaz Canalès et Juanjo Guarnido développé par le studio espagnol Pendulo.

Le second titre annoncé sera quant à lui la suite du célèbre Astérix & Obélix XXL 2 : Mission Las Vegum, jeu de plateforme/aventure sorti en 2005 et remasterisé en fin d’année dernière. Le jeu s’intitulera Astérix et Obélix XXL3 : Le Menhir de cristal, sa sortie est prévue pour fin 2019, juste au moment où, comme par hasard sort le nouvel album de la collection. Peu d’informations ont fuité quant à ce titre si ce n’est un mode coopératif local totalement inédit.

Ces deux titres, pour le moins attendus, seront accessibles aux journalistes et au public pour des sessions de jeu allant de 15 à 45 minutes.

Astérix et Obélix XXL2
© Microïds

Le troisième et dernier jeu qu’emportera l’éditeur français dans ses valises n’est pas un jeu original puisqu’il s’agit du remastering du jeu culte XIII, FPS sorti en 2003. Le titre n’a pour le moment fait l’objet d’aucune annonce supplémentaire si ce n’est une modernisation générale de son gameplay, de ses graphismes à ses mécaniques en passant par la bande-son.

Les 34 niveaux composant l’aventure seront à (re-)découvrir dès le 13 novembre prochain. Le jeu sera malheureusement uniquement accessible à la presse lors de l’évènement. La filiale de Média-Participations porte donc haut les couleurs de la bande dessinée franco-belge, mais les autres courants majeurs du 9e art ne sont pas en reste !

L’éditeur Bandai Namco sera également présent à Cologne avec pas moins de trois jeux directement tirés de mangas. Le premier porte le doux nom de Dragon Ball Z Kakarot et a été révélé à Los Angeles, courant juin, lors de la conférence Microsoft de l’E3.

L’annonce d’un jeu mêlant versus fighting et Role Play Gaming dans un monde partiellement ouvert en avait émerveillé plus d’un jusqu’à la diffusion d’une bonne dizaine de minutes de gameplay qui avait laissé les fans pantois. Bien que le gameplay paraisse nerveux comme il se doit pour un jeu de combat Dragon Ball et que les graphismes soient à la hauteur, la partie RPG tant attendue s’est laissée désirer. Peut-être trouvera-t-on un début de réponse lors de cette édition 2019 de la Gamescom. La sortie est quant à elle prévue pour le premier trimestre 2020.

Le second jeu concerne le manga le plus vendu de tous les temps, One Piece ! Annoncé en ce début de mois de juillet lors de l’Anime Expo de Los Angeles et la présentation d’un teaser pour le moins alléchant, One Piece : Pirate Warrior 4 se révélera au grand jour à la Gamescom 2019 avec une sortie programmée pour 2020.

One Punch Man, série au succès grandissant dont la saison 2 de l’animé s’est clôturée récemment, va se voir dotée de son tout premier jeu de console ! Nous apprenions la nouvelle au mois de juin dernier et c’est donc avec le titre One Punch Man : A Hero Nobody Knows que Saitama va débarquer pour fracasser vos consoles ! Comme il fallait s’y attendre, le jeu se présente sous la forme d’un versus fighting et nous savons déjà que le joueur pourra incarner les personnages suivants : Saitama, Genos, Hellish Blizzard, Speed-o’-Sound Sonic et Mumen Rider.

Cette adaptation soulève toutefois bon nombre de questions. Comment mettre en forme un jeu de combat équilibré et agréable à jouer lorsque le personnage principal bat tous ses ennemis en un seul coup ? Le titre ne possède pas encore de fenêtre de sortie assez précise pour qu’il soit intéressant de vous la communiquer et paraîtra sur Playstation 4, Xbox One et PC. Concernant le doublage, du fait qu’aucun doublage anglophone ne soit prévu, il devrait probablement en être de même pour la francophonie, dommage pour les fans du rappeur Orelsan !

Les projets d’adaptations vidéoludiques de comics se font quant à eux plus rares, et le très attendu Avengers, premier jeu consacré à la célèbre équipe de super-héros sera l’un des grands absents. Si une première partie de gameplay a été dévoilée lors de l’E3, celle-ci n’était accessible qu’aux visiteurs sur place. Quelques élus ont pu tâter des manettes une version améliorée lors de la SDCC, encourageante pour la suite ! On apprenait également à cette occasion que Miss Marvel serait de la partie, une information intéressante qui reste à confirmer.

Un concept art du jeu
© Square Enix

En dépit de ces nouvelles encourageantes, bien que la communauté reste sceptique, Square Enix et Crystal Dynamics ont annoncé qu’une première vidéo serait dévoilée une semaine après la Gamescom. Les aficionados devront donc encore patienter jusqu’au 26 août pour découvrir ces premières minutes in game et jusqu’au 15 mai 2020 pour s’essayer au jeu.

Pour les autres dossiers à suivre, il est intéressant de noter la présence du jeu The Walking Dead Onslaught, également annoncé à l’occasion de l’E3, édité et développé par le studio Survios, spécialisé dans la VR. Si bien utilisé, le principe pourrait être très intéressant dans un univers de survie horrifique à la Kirkman.

(par Thomas FIGUERES)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?