La Belle Mort - Par Mathieu Bablet - Ankama Editions

23 février 2012 7 commentaires
  • Une Terre dévastée, trois survivants, des insectes géants, dans un décor de tôle froissée et de bâtiments à l'abandon. Une nouvelle bombe urbaine du label 619.

Wayne, Jeremiah et Soham, sont les trois uniques survivants d’un cataclysme ayant dévasté la Terre. Ils fuient les insectoïdes et occupent leurs journées comme ils peuvent, en quête de nourriture et surtout d’un but pour leur existence sans réel avenir.

Jusqu’au jour où la mystérieuse Robin fait son apparition.

Jeune auteur de 25 ans, Mathieu Bablet livre ici son premier album, et impressionne déjà par sa maîtrise de cet univers urbain, fait de bâtiments en partie détruits, auquel une très belle texturisation et une dé-saturation générale apporte un cachet très prenant. C’est bien simple, rares sont les cases où plusieurs bâtiments ne viennent pas remplir l’arrière-plan, où des tuyaux, des parpaings usés, ou des vieux meubles ne viennent confirmer le talent de l’auteur pour la mise en scène de ces décors ravagés.

Les personnages ne sont pas en reste. Loin de se laisser happer par la puissance des arrières-plans, leurs visages anguleux leur apporte du corps, et l’auteur prend soin de travailler aussi leurs déplacements, souvent basés sur la verticalité.

Partant sur les bases d’une fiction post-apocalyptique à la Je suis une Légende, le scénario de La Belle Mort vire progressivement vers la fable existentialiste. Tout n’est pas clairement expliqué, et on préfèrera se laisser guider par les quelques indices placés ici ou là. On se prendra aussi à relire l’album pour mieux saisir cette conclusion explosive et le destin de ces personnages complémentaires appelés à ne devenir que les pièces d’un puzzle orchestré par une entité à peine dévoilée.

Sous son label 619, l’éditeur Ankama nous livre cette fois-ci une fable moins référencée au second degré, pour un approche plus frontale en... béton armé.

La Belle Mort - Par Mathieu Bablet - Ankama Editions
©Bablet/Ankama Editions

(par Thomas Berthelon)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
7 Messages :