BD d’Asie

La Sorcière du Château au Chaudron T. 1 - Par John Tarachine - Éd. Akata

Par PiAi le 20 septembre 2022                      Lien  
Ce n’est pas la première fois que John Tarachine foule le paysage du manga français et nous envoûte de ses récits. “Goodnight, I love you…” était un long périple initiatique en Europe. John Tarachine revient, cette année, avec une nouvelle histoire fantastique : “La Sorcière du Château au Chaudron“. Une histoire qui embellit ce voyage par son amour de l’Écosse et par une réécriture des mythes gaéliques.

Le rapport intime de John Tarachine à l’art

Dans le cas de Komome Shirahama avec l’atelier des sorciers. L’autrice nous décrits son amour pour l’art et sa profonde admiration pour les métiers créatifs. En les comparant à des magiciens capables d’embellir le monde de leurs créations. John Tarachine partage, par le biais des sorciers, ses inquiétudes quant à la préservation de l’art dans le monde moderne. En terres écossaises, du haut d’une colline où se situe la capitale Édimbourg. Sorcières et sorciers sont des artisans discrets de notre monde, pratiquant la magie en commerçant avec les esprits.

La Sorcière du Château au Chaudron T. 1 - Par John Tarachine - Éd. Akata

Les croyances s’amenuisant. Les individus capables d’observer les esprits ont aussi réduit de manière drastique. C’est donc par survie sociale que les sorcières errent en discrétion dans les rues d’Édimbourg. Marie fait partie de ces sorciers solitaires. Elle prendra sous son aile un jeune sorcier rejeté par la société. Un rejet injustifié s’expliquant par un héritage lui octroyant un pouvoir sans limites. Un pouvoir magique qu’il est encore incapable de maitriser dû à son ignorance du monde magique et dont il n’en connaît pas les possibilités : “Le sang de la juste indignation”. Une magie rare rendant ivre les plus avares des esprits magiques. Pourtant, ce que la société qualifie d’anormal lui offre une vision époustouflante du monde environnant.

La thématique du contrat de La Sorcière du Château au Chaudron

John Tarachine applique les difficultés sociales au personnage de Théo. Et aux règles d’application de la magie. Traitant aussi par ce biais la thématique du contrat par la relation qu’entretiennent esprits et humains. Pour user de cet art, il est important de regarder dans les yeux les esprits. Une contrainte est alors imposée par ces derniers, qui vous réclament quelque chose en échange.

Une méthode beaucoup utilisée autrefois surtout dans les tâches quotidiennes mais l’Homme y perdit l’intérêt à la suite des évolutions modernes et du coup de la magie. Pourtant, au même titre que la musique, la magie n’est pas vitale pour la survie. Le “cœur” est le seul organe capable de se nourrir de ces arts. Il est donc primordial pour Marie de préserver cet art, pour réchauffer le cœur d’autrui et satisfaire son plaisir égoïste, mais toutefois si vital pour elle.

Le folklore gaélique vu par John Tarachine

Le monde et l’ambiance que nous dépeint John Tarachine, nous rappellent aussi la beauté onirique qui orne les terres islandaises décrient par Aki Irie Dans Le Sens du Vent. Cela s’explique aussi bien par les dessins fabuleux de l’autrice, que par sa réinterprétation du folklore gaélique où certaines légendes urbaines semblent s’expliquer par la magie. Sous les traits de l’autrice, les rues d’Édimbourg rayonnent grâce à son amour pour les villes occidentales, sa sensibilité pour le monde qui l’entoure, son attrait et l’attention pour la mode. Tout comme l’humour attendrissant et les propos touchants qui posent le ton de l’œuvre et font mouche en ce premier volume

En introduisant, dans son univers, les thématiques de la solitude ou bien l’acceptation des différences, John Tarachine nous déploie un nouveau monde captivant qui nous tarde d’en découvrir les nombreuses facettes. John Tarachine fait partie de ces autrices talentueuses qu’il est important de soutenir. En particulier pour la richesse généreuse qu’elle apporte au monde du manga.

(par PiAi)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782382124116

PAR PiAi  
A LIRE AUSSI  
BD d’Asie  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD