Love Instruction T. 16 - Par Minori Inaba - Soleil Manga

  • Les aventures amoureuses et érotiques de Terumi s'achèvent ici avec la révélation de l'identité de la quatorzième jeune femme qu'il doit séduire. Le projet de transformer notre héros en un séducteur de l'envergure de Hikaru Genji, le héros du célèbre roman « Le Dit du Genji » se conclut de belle façon, après une longue série de rencontres et de portraits finement brossés.

Un total de seize tomes, pour une publication japonaise de huit ans et française de sept : voici une longévité peu commune pour un titre érotique allant au bout de son propos, sans jamais en dévier, tout en rivalisant d’imagination pour ne pas tomber dans la routine. Ainsi, même si la conclusion offre finalement peu de surprise et opte pour une fin semi-ouverte, nous ne pouvons pas reprocher à la mangaka de n’avoir pas tenu les promesses faites au début de sa série.

Rappelons une dernière fois le sujet : arrivant à l’université, Terumi retrouve sa tante Kaoruko, chercheuse en littérature classique sur Le Dit du Genji. Celle-ci envisage de l’utiliser dans ses recherches pour qu’il suive les traces du héros du roman et faire ainsi de lui un séducteur, alors que les femmes lui font peur depuis des brimades survenues au collège. Pour ce faire, Terumi va devoir séduire 14 femmes, comme dans Le Dit du Genji, des "cibles" sélectionnées par sa tante.

Récit d’éducation romantique et sexuelle, Terumi va bon an mal an, plutôt laborieusement au début, se rapprocher de nombreuses jeunes femmes, perdre sa virginité et gagner petit à petit de l’expérience. Il devient un homme capable de comprendre et de répondre aux désirs de celles qu’il cherche à séduire, mais il va surtout découvrir que ces désirs peuvent prendre de multiples formes et qu’une nuit partagée ne signifie pas grand amour, même pour les femmes.

Love Instruction T. 16 - Par Minori Inaba - Soleil Manga
© 2012 Minori Inaba / SHUEISHA / Soleil Manga

Choisies par Kaoruko, ces aventures se sont divisées en deux grandes catégories : des femmes expérimentées et plus âgées, amusées par ce petit jeune qui tente de les séduire, et des jeunes femmes de l’âge de Terumi, inexpérimentées, cherchant à perdre leur virginité avec un garçon qui leur plaît, sans forcément être intéressées par une histoire d’amour. Bien que chez ces dernières, certaines auraient pu tout de même sortir avec notre héros, elles ont vite compris qu’il était en réalité amoureux de quelqu’un d’autre.

Avec la treizième rencontre, Akashi la voyante, dont l’histoire se termine au début de ce tome nous sommes dans cette situation : notre héros a réussi à lui démontrer la supériorité de l’acte à deux par rapport aux plaisirs solitaires. Ils se plaisent mais les cartes d’Akashi lui ont révélée que le cœur de Terumi appartenait à une autre. Et pour enfoncer le clou, notre héros croise par hasard Yuu, sa septième cible avec qui il est sorti très brièvement, qui lui dit la même chose, lui révélant que c’est pour cette raison qu’elle l’a quitté à l’époque.

Tout se trouve donc réuni pour la "confrontation finale" entre Terumi et Kaoruko, qui se révèle bien évidemment être la quatorzième et dernière cible de notre héros. Leur relation professeure et élève, avec un parfum d’interdit, peut-elle se changer en autre chose ? Et surtout, notre héros a-t-il gagné suffisamment d’expérience et de confiance en lui pour enfin la faire réagir, elle qui semble hermétique à toute forme de sensation et d’excitation ?

© 2012 Minori Inaba / SHUEISHA / Soleil Manga

Une ultime danse charnelle qui joue sur les attentes de Terumi et des lecteurs, en proposant même quelques expériences inédites pour le jeune homme. Minori Inaba va ainsi au bout de la logique de sa série, en réalisant le fantasme de son héros, mais nous laissant néanmoins sur une fin en partie ouverte. En effet, sur cet aspect de l’histoire, rien n’est confirmé même si tout paraît aller dans la réalisation de cet amour interdit.

Un dénouement laissé à l’interprétation du lecteur, mais un récit qui se termine tout de même sur la note positive de Terumi qui a surmonté ses vieilles névroses. Nous pourrons juste regretter, comme cela arrive souvent, une conclusion rapide qui laisse peu de place aux personnages secondaires même si l’essentiel est dit, avec quelques évocations sympathiques ici et là.

Notre avis final sur Love Instruction - How to Become a Seductor ne change donc pas de ce que nous avons écrit à travers nos chroniques : un titre au contenu voluptueux, malicieux et bien pensé, à l’écriture aussi élégante et fine que son graphisme, attachée à brosser des portraits de femmes très différentes, aux désirs tout aussi spécifiques, et avec un héros qui a appris à comprendre et à répondre à leurs attentes. En bref : une œuvre initiatique sur la séduction, convaincante et amusante, jouant des clichés, mais aussi très didactique.

© 2012 Minori Inaba / SHUEISHA / Soleil Manga

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Love Instruction - How to Become a Seductor T. 16. Par Minori Inaba. Traduction Studio Charon. Soleil Manga, collection "Seinen". Sortie le 29 décembre 2021. 224 pages. 7,99 euros.

Love Instruction sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique du tome 2,
- Lire la chronique du tome 5,
- Lire la chronique du tome 7,
- Lire la chronique du tome 10,
- Lire la chronique du tome 12,
- Lire la chronique du tome 13,
- Lire la chronique du tome 14,
- Lire la chronique du tome 15.

 
Newsletter ActuaBD