Outcast T. 2 - Par Robert Kirkman & Paul Azaceta - Delcourt

19 janvier 2016 0 commentaire
  • Dans la lignée morbide d'un Stephen King, Robert Kirkman démontre qu'il maîtrise lui aussi ce genre, et ce malgré une trame qui fonctionne au ralenti. Après "Walking Dead", découvrez "Outcast"...

Kyle Barnes traîne un douloureux passé derrière lui : depuis son plus jeune âge, il côtoie des démons qui accablent son esprit. Ses sens en éveil lui permettent d’accroître un don particulier qui va être bien utile au révérend Anderson, spécialiste en exorcismes.

D’une part, on suit l’évolution de Kyle, confronté à de multiples questions existentielles au sujet de sa malédiction ; d’autre part, le révérend Anderson, cet homme de Dieu qui prêche la bonne nouvelle mais qui pourtant affronte, lui aussi, de redoutables tourmens intérieurs. Tous deux sont des êtres perturbés qui évoluent à la frontière de la folie, rongés par l’amertume.

Robert Kirkman, auteur couronné de succès, est devenu une référence dans le genre horrifique. On peut le comparer au Stephen King du comics d’épouvante par son intérêt profond à glacer le sang des lecteurs et l’ambiance glauque qu’il installe au travers de ses récits, mais aussi à la manière qu’il caractérise ses protagonistes qui, souvent, sont chargés d’un lourd passé.

Tandis que sa série-phare Walking Dead continue à passionner grand nombre de lecteurs, Outcast paraît, qui lui aussi sera adapté à l’écran, mais cette fois sur Cinemax.

Cet album se lit, certes, mais on ne peut que regretter la lenteur du scénario qui peine à avancer, et dont les indices ne sont distillés qu’au compte-gouttes. Car même si Kirkman excelle, il n’apporte malheureusement rien de nouveau. Combien ne compte-on pas en effet de récits de possessions et de scarifications ? Un sujet bien rebattu qui ne se distingue hélas pas des autres...

Heureusement, le trait de Paul Azaceta (B.R.P.D) parvient à donner une réelle contenance à cette œuvre. Les couleurs d’Elisabeth Breitweiser donnent un réel relief à l’ensemble, dépoyant une atmosphère noire et trépidante, que le lecteur savoure à l’envi.

Outcast T. 2 - Par Robert Kirkman & Paul Azaceta - Delcourt
©Paul Azaceta / Delcoourt

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Outcast T2 : Souffrance. Scénario : Robert Kirkman. Dessin : Paul Azaceta. Éditeur : Delcourt. Traduction : Hélène Remaud-Dauniol. 144 pages. Sortie : le 6 janvier 2016. Prix : 16,50 euros.

- Commander cet ouvrage sur Amazon ou à la FNAC

- Le T1 sur Amazon ou à la FNAC

- Lire la chronique de Walking Dead T24

- Lire la chronique Les Gardiens du Globe T1

  Un commentaire ?