Un Simple Monde - Par Mari Yamazaki - Pika

27 octobre 2017 0 commentaire
  • Mari Yamizaki revient pour une série de nouvelles sur le thème des rencontres et du dépaysement. Au programme de ce beau volume où la fiction puise du côté du récit de voyage six destinations et autant de moments croqués dans le quotidien de gens vivant aux quatre coins de la planète.

Cela commence en Italie, inévitablement, avec la plus latine des mangakas, Mari Yamazaki (Thermae Romae, Pline…). Avec un dandy sur le retour dont les amours ne sont pas aussi simples qu’il le souhaiterait. Puis nous nous rendons à Tuvalu, une île perdue du Pacifique, ou encore au Brésil, en Suède, aux États-Unis et même en Syrie, sujet qu’elle avait d’ailleurs déjà abordé dans le recueil collectif Les Rêveurs du Louvre.

Avec un fil rouge ténu, juste formel, qui rappelle la présence du personnage de la nouvelle précédente dans celle que nous découvrons, comme un prétexte. Et une vraie constance : brosser le portrait d’une humanité encore vivace, dans sa diversité et son universalité, à travers quelques saynètes du quotidien où les affects et les sentiments occupent une place centrale.

Comme si ce qui comptait avant tout était la manière dont chacun d’entre nous en vient à régulièrement douter et s’interroger, mais aussi s’ouvrir pour mieux se connaître et accepter autrui. Tout cela sans grand sermon, mais juste à travers quelques situations que nous avons tous connues, ou dans lesquelles nous pouvons aisément nous projeter. Car à travers la complexité des existences que nous menons c’est un "simple monde" que nous invite à découvrir Mari Yamazaki.

Alliant justesse et finesse, touchant tout en faisant preuve d’humour, ce recueil confirme le talent d’une mangaka atypique désormais incontournable. Si tous ces récits ne paraissent pas d’un intérêt égal, on retiendra en particulier celui sur la Syrie, pour la rencontre qu’il dépeint et le cadre qu’il embrasse, mais aussi le moment américain, pour son personnage de concierge si rapidement attachant.

Signalons enfin qu’avec une telle sortie Pika tire une nouvelle fois son épingle du jeu. En effet, l’éditeur enrichit sa déjà très riche collection Pika Graphic d’un grand nom du manga que l’on trouvait habituellement au sein d’un catalogue concurrent, Casterman en l’occurrence [1]. Mais le recueil ayant été publié par Kodansha au Japon, Pika a du pouvoir faire valoir sa relation privilégiée avec le géant japonais pour en acquérir les droits.

Un Simple Monde - Par Mari Yamazaki - Pika
Un étonnant et sensible triangle amoureux dans un si typique café italien
CHIKYU RENAI © Mari Yamazaki / Kodansha Ltd.

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Un Simple Monde. Par Mari Yamazaki. Traduction Julia Brun. Pika, collection "Pika Graphic". Sortie le 18 octobre 2017. 160 pages. 15 euros.

Au sujet de Mari Yamazaki sur ActuaBD.com :
- Pline
- L’antiquité dans le manga : l’exception Thermae Romae ?
- Thermae Romae T1 & T2
- Thermae Romae T4
- Thermae Romae T5
- PIL
- Giacomo Foscari - Livre 1 : Mercure
- Les Rêveurs du Louvre
- l’annonce de la biographie sur Steve Jobs

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

[1C’est ainsi que plusieurs mangakas ont quitté leur éditeur traditionnel pour rejoindre Pika, comme Maybe venu de Kana ou Yoshitoki Oima de Ki-oon. Nous vous en parlions à l’occasion de la chronique de To the Abandonned Sacred Beasts.

  Un commentaire ?