Un petit rien tout neuf avec un ventre jaune - Par Rabaté - Futuropolis

15 septembre 2009 0 commentaire
  • Avant de passer au cinéma pour une adaptation des {Petits ruisseaux} (avec Daniel Prévost dans le rôle principal), Rabaté livre un nouvel album drôle et mélancolique. Son titre laisse songeur : {Un petit rien tout neuf avec un ventre jaune}.

Les gens ordinaires n’ont pas d’histoire ? C’est une phrase que Pascal Rabaté s’efforce de faire mentir à chaque nouveau livre depuis ses débuts.

Loin du nombrilisme des grandes villes, Rabaté prend son pied à ausculter les petites gens, à retranscrire leurs états d’âme. Il compose bouquin après bouquin, une mosaïque des sentiments : un coup on rit, un coup on pleure. Dans les pages de ce chroniqueur imparable, on sent la justesse du ton, la véracité des réactions. Et Le petit rien tout neuf avec un ventre jaune ne faillit pas à la réputation de son brillant auteur.

Derrière ce titre à rallonge se cache le nom du magasin de farces et attrapes de Patrick. Récemment, sa femme l’a laissé tomber parce qu’il « est une vraie merde qui en vend des fausses ». Ambiance. On comprend mieux pourquoi Patrick fait la gueule derrière son comptoir…

Un petit rien tout neuf avec un ventre jaune - Par Rabaté - Futuropolis
Entre Patrick et son ex-femme, la rupture est consommée
© Rabaté - Futuropolis
Patrick rencontre Clarisse, ils parlent maquillage
© Rabaté - Futuropolis

Son principal fournisseur est prêt à licencier une grande partie du personnel, finalement peut être qu’il sera lui-même obligé de fermer boutique et, qui sait, se trouver libéré de cette vie qui lui pèse tant…

C’est là qu’intervient Clarisse. Acrobate sur la piste aux étoiles du cirque Nuage. Ils se rencontrent au bal costumé municipal, lui est fagoté comme Mister Fantastic (des Fantastic 4), elle est juste habillée normalement (un déguisement pour quelqu’un qui s’habille tous les jours en clown !). Ils ne dansent pas, mais se donnent rendez vous au cirque le lendemain. Un éclair vient de traverser la vie de Patrick. Pour la première fois de son existence, il est heureux.

L’histoire d’amour qui change la vie, c’est un thème archi-connu. La prouesse de Rabaté, c’est de la raconter si bien. A la fois pince-sans-rire et mélancolique, il trouve le ton juste. Comme dans les Petits ruisseaux, il nous fait malicieusement goûter au sel de la vie.

(par Morgan Di Salvia)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?